10 randos coups de coeur pour profiter de l’automne au Québec

L’automne est et restera toujours ma période de l’année péférée pour faire de la randonée pédestre au Québec. Le temps est frais, les moustiques, moins nombreux, et les couleurs que prennent les feuilles s’additionnent à un charme dont on ne peut profiter que durant une courte période, amplifiant du coup le caractère exceptionnel de cette saison. 10 randos pour admirer les couleurs automnales au Québec. 

10 randos coups de coeur pour profiter de l’automne au Québec

Ma bonne amie (que vous devez commencer à connaître si vous me suivez un tant soi peu sur Instagram) – Gabrielle du blogue Vagabondeuse – et moi, on a pensé vous présenter nos 10 coups de coeur de randos pour profiter de l’automne québécois.

Cet article se présente en deux parties. Pour découvrir nos 5 autres coups de coeur, rendez-vous sur le blogue de Vagabondeuse : 10 randonnées automnales à faire au Québec

Suivez aussi Vagabondeuse sur les réseaux sociaux :


Zone jaune, zone orange, zone rouge : où randonner?

Actuellement, les consignes de la Santé publique sont claires : les déplacements interrégionaux non essentiels ne sont pas recommandés. Cet article ne vise en aucun cas à vous encourager à sautiller d’une région à l’autre; il rend plutôt à vous inviter à redécouvrir votre région par le plein air et la randonnée.

Faire de la rando en ces temps de Covid-19

Avant toute chose, rappelons-nous que certaines mesures sont mises en place pour permettre la pratique de la randonnée de façon sécuritaire dans l’idée de limiter la propagation de la COVID-19. Rando-Québe a élaboré un Code de conduite des pratiquant.e.s en contexte de pandémie de COVID-19.


Saguenay-Lac-Saint-Jean

1. Le sentier de la montagne Blanche, parc national du Fjord-du-Saguenay

Distance : 13,5 km
Durée approximative : 5 h 30
Difficulté : difficile
Dénivelé + : 627 m 

 Coût d’entrée : 8,90 $/adulte (ou laisser-passer annuel)
Accès : à l’année (excepté en période de chasse)
Droit aux chiens : Non

sommet de la montagne blanche au Saguenay en automne

Au sommet de la montagne Blanche : vue sur le fjord du Saguenay et les couleurs de l’automne québécois.

Le parc national Fjord-du-Saguenay offre plus de 100 kilomètres de sentiers de randonnée, est situé sur les deux rives du fjord du Saguenay et touche trois régions touristiques du Québec : le Saguenay–Lac-Saint-Jean, Charlevoix et la Côte-Nord. 

La randonnée que je vous propose fait partie de mes préférées au Québec. Prenant son départ dans le secteur de l’Anse-de-Tabatière, à L’Anse-Saint-Jean, elle vous permettra d’atteindre le plus haut sommet accessible du parc, celui de la montagne Blanche, culminant à 565 mètres d’altitude. Spectaculaire en tout temps, la vue que vous y obtiendrez, sur 360 degrés, plongeant sur les montagnes environnantes et le fjord du Saguenay, sera rehaussée par les couleurs de l’automne québécois.

Ce qui caractérise le sentier de la montagne Blanche réside assurément dans la diversité des paysages : chutes majestueuses, vues en plongée sur le fjord, végétation de type arctique-alpine, lacs, boisés… 

Classée difficile, la rando se réalise néanmoins plutôt bien pour quiconque profite d’une bonne réserve de motivation et de temps, au besoin. Comptez environ 2 à 3 heures pour atteindre le sommet, un peu moins pour en redescendre. 

Rando proposée par Bianca

***

Vous pourriez aussi aimer : Plaisirs d’hiver au Saguenay-Lac-Saint-Jean (Vagabondeuse)


Cantons-de-l’Est

2. Le parc régional du Mont-Ham

Distance : 4,7 km

Montée par le sentier intrépide : 1,7 km
Durée approximative : 1 h
Difficulté : intermédiaire à difficile
Dénivelé : 340 m 

Descente par le sentier panoramique : 2,1 km
Durée approximative : 1 h 30
Difficulté : intermédiaire 

Coût d’entrée : 8 $/adulte
Accès : à l’année
Droit aux chiens : Non

rando en automne au mont Ham

Le sommet du mont Ham permet une vue à 360 degré. Ne manquez pas le coucher de soleil!

Le Parc régional du Mont-Ham est, selon moi, un secret relativement bien gardé des Cantons-de-l’Est. Le parc offre 18 km de sentiers à découvrir à l’année, mais à l’automne, mon préféré est la boucle de 4,7 km qui joint le sommet du Mont-Ham au centre d’accueil.

Le sommet, à 713 m d’altitude, est plutôt rocheux et dépourvu d’arbres, ce qui fait qu’on a droit à une vue à 360 degrés absolument spectaculaire sur les environs et ses couleurs automnales.

L’ascension du Mont-Ham par le chemin intrépide n’est peut-être pas de tout repos, mais elle représente assurément un petit défi intéressant. La première section est assez tranquille et accessible à tous, mais la dernière partie nécessite parfois l’aide de cordes qui sont accrochées aux parois et elle implique aussi quelques acrobaties pour franchir les tronçons plus escarpés.

La descente par le sentier panoramique, malgré quelques racines, est beaucoup plus douce. Si vous n’êtes pas tenté par le précédent paragraphe, sachez que vous pouvez faire l’aller-retour par le sentier panoramique, qui lui, est faisable par toute la famille.

Rando proposée par Gabrielle

***

Vous pourriez aussi aimer : Randonnée et camping au sommet du Mont-Ham (Vagabondeuse)


Gaspésie

3.  La boucle du Mont-Saint-Alban au parc national Forillon

Distance : 7,2km
Durée approximative : 2h30 à 4h
Difficulté : intermédiaire
Dénivelé + : 250m 

 Coût d’entrée : 7,90$/adulte
Accès : à l’année
Droit aux chiens : Oui, en laisse

rando automnale au mont Saint-Alban, Gaspésie

Du belvédère du mont Saint-Alban, une vue plongeante sur la pointe de la Gaspésie, encore plus impressionnante en automne.

Pour profiter des plus beaux points de vue du parc national Forillon, c’est au mont Saint-Alban que ça se passe. Cette boucle de 7,2 km (7,8 km si vous vous stationnez au Cap-Bon-Ami au lieu de la plage Petit-Gaspé) est l’option parfaite pour les randonneurs qui souhaitent avoir une vue d’ensemble sur le parc et profiter de l’air marin autant que de l’air frais des forêts de Forillon.

Comme dans tous les parcs nationaux, les sentiers sont très bien balisés et entretenus, et sauf pour quelques montées, il est assez facile d’atteindre les belvédères et points d’observation. J’ai souvenir de quelques racines mouillées un peu glissantes à la descente, mais sinon, il n’y a pas d’embuche digne de mention.

Le moment fort de cette randonnée est assurément l’atteinte de la tour d’observation qui, à 283 m d’altitude, permet d’observer, le visage au vent, la pointe du parc qui s’avance dans le fleuve Saint-Laurent.

Après la randonnée, j’avais aussi beaucoup aimé aller me promener sur la plage adjacente au stationnement du cap Bon-Ami et y observer des phoques curieux qui sortaient régulièrement la tête de l’eau.

Rando proposée par Gabrielle

***

Vous pourriez aussi aimer :


Laurentides

4. Les monts King et Condor dans le parc régional Val-David-Val-Morin

Distance : 8 km
Durée approximative : 3 h 30
Difficulté : intermédiaire
Dénivelé + : 276m

 Coût d’entrée : 8 $
Accès : à l’année
Droit aux chiens : Oui

randonnée dans les Laurentides à Val-David en automne

Les couleurs d’automne sont particulièrement vives dans la région des Laurentides. Satisfaction assurée!

Le parc régional Val-David–Val-Morin propose plus de 60 kilomètres de sentiers pédestres balisés et sa topographie particulière rend possible de nombreux points de vue sur l’impressionnante nature environnante. 

Plusieurs (mais vraiment plusieurs) combinaisons de sentiers sont possibles et vous pourriez vous dessiner un joli petit parcours à la hauteur de vos ambitions. Pour ma part, je vous propose un trajet d’environ 8 km qui vous fera, entre autres, passer par les monts Condor Est et King Ouest. Vous passerez devant des parois d’escalade impressionnantes, avant de les contourner pour ensuite les admirer de haut. 

Je vous suggère de valider le tout à l’accueil et de prendre une carte papier, mais en gros, j’aime bien faire le trajet suivant :

Suivez d’abord les indications du sentier D, puis poursuivez sur le sentier C, pour atteindre le sentier F. Quand l’occasion se présentera, engagez-vous sur le sentier L vers la gauche, retournez sur le sentier L et emprunter le sentier E pour atteindre le mont Condor Ouest si le coeur vous en dit. Finalement, suivez le sentier C pour revenir à votre point de départ.

Rando proposée par Bianca

***


Capitale-Nationale

5. Le sentier Bras-du-Nord et la chute Delaney dans la Vallée Bras-du-Nord

Distance : 8 km
Durée approximative : 1 h 45 à 2 h 45
Difficulté : facile
Dénivelé + : 20 m 

 Coût d’entrée : 7,39 $/adulte
Accès : à l’année
Droit aux chiens : En randonnée seulement

chute Delaney, Vallée Bras-du-Nord

La chute Delaney et ses 150 mètres de hauteur valent le déplacement dans la Vallée Bras-du-Nord…

Le sentier Bras-du-Nord qui mène à la chute Delaney, c’est, selon moi, un incontournable de la région de Portneuf et de la Vallée Bras-du-Nord. Même si mes visites dans la Vallée se concentrent de plus en plus sur le vélo de montagne, j’avoue avoir encore beaucoup de plaisir à chausser mes bottes de rando pour retrouver ce sentier qui est l’un de mes préférés dans le coin.

Cette randonnée débute à l’accueil Shannahan et c’est là que vous pourrez acquitter les droits d’accès ainsi qu’une carte des sentiers si besoin. Le sentier Bras-du-Nord longe la rivière du même nom pendant une bonne partie du trajet et c’est fort agréable d’entendre les petits rapides pendant la balade.

La chute Delaney est impressionnante avec ses 150 m de hauteur et bien qu’elle soit magnifique à l’année, je trouve qu’elle a un petit quelque chose de plus quand les arbres qui l’entourent arborent les couleurs de l’automne.

La rando n’exige pas d’efforts particuliers et est sans difficulté notable : une boucle de 8 km avec un dénivelé de 20 m qui saura assurément combler les petits et les grands randonneurs. 

Rando proposée par Gabrielle

***

Vous pourriez aussi aimer :


Maintenant, va découvrir nos 5 autres randos d’automne coups de coeur,
c’est chez Vagabondeuse que ça se passe!

10 RANDONNÉES AUTOMNALES À FAIRE AU QUÉBEC


D’autres idées de randos un peu partout au Québec? C’est par là :


randos en automne au Québec

About Author

Éparpillée professionnelle, langagière de métier, étudiante à perpète, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Voyages, linguistique, tourisme brassicole et musique teintent mon quotidien.