Bilan ordinaire 2017 et fantaisies 2018

2
Je relis ce bilan de l’année 2016, voyant ces 12 mois, qui viennent de me glisser entre les doigts, s’achever et je me surprends à éprouver un doux chaos émotif composé de nostalgie, de fierté, de surprise…

C‘est drôle, ce bilan que je commence en exprimant un certain sentiment d’indifférence forcée, mais insincère, envers ces mots mis bout à bout qui reviennent toujours un peu au même, et qui nagent tellement dans le personnel que je ne vois pas vraiment comment ils pourraient intéresser quelqu’un d’autre que moi. Mais je m’en fous, parce que vraiment, le lire m’a fait du bien. Pour cela, je récidive.


Bilan 2017

2017 en voyages…

L’année 2016 avait été bien chargée avec 7 mois (8 pour monsieur) sur 12 passés  à l’extérieur, dont 6 en Asie. Quelques escapades en Chaudière-Appalaches, dans les Laurentides et en Abitibi-Témiscamingue ont décoré les pages du calendrier durant les autres mois.

J’entrevoyais déjà 2017 comme étant plus calme, plus slow, plus simple.

Et c’est ce qui est arrivé (quoique j’aie été ailleurs que chez moi l’équivalent de plus de 2 mois au final). La première partie de l’année nous a tenus bien tranquilles. Une petite semaine en Abitibi par-ci en janvier, quelques road trips par là le reste du temps, c’est à l’été qu’on a recommencé à bouger.

Échanges de maisons

On a donc passé 5 semaines en échanges de maisons (2 échanges en tout) en Abitibi, d’où on a travaillé. On en profité de la proximité des membres de la famille de monsieur pour s’inventer une petite vie abitibienne, et j’ai pu jouer les touristes sans presse pour une fois (honnêtement, j’aurais eu besoin de quelques semaines de plus pour tout faire ce que je voulais – ça en laissera pour les prochaines fois).

J’en ai parlé :

Abitibi kayak

Allers-retours en Abitibi

Au total, en 2016, j’aurai passé presque 2 mois en Abitibi en 5 séjours et j’aurai fait l’équivalent en kilométrage d’un aller-retour Québec-San Francisco.

Voyage surprise en Allemagne

C’est devant une pinte de rousse du Prospecteur à la P’tite Bouteille à Amos que ma belle-soeur et moi, on a eu cette brillante idée : et si on envoyait nos hommes, les deux frères, chez leur soeur en Allemagne? Il n’en fallait pas plus pour que je réalise un vieux rêve superficiel : acheter un billet d’avion dans le dos de quelqu’un et lui annoncer la surprise d’une façon originale. Donc, monsieur est parti passer une semaine à Munich durant l’Oktoberfest. Ce don m’a pris tout mon petit change (au sens propre comme au figuré), considérant que dans le couple, c’est moi qui aime voyager.

J’avais alors proposé 10 façons originales d’annoncer un voyage surprise :voyage surprise

Quelques petits road trips

J’ai profité de la fin de l’été et des longs congés scolaires pour partir avec le trio sur les routes. Oh! Jamais bien loin… J’ai été jouer les touristes dans une ville située à peine à 20 minutes de chez moi et que je ne connaissais que de façon utilitaire (Lévis!), suis allée me perdre en Beauce (où je passe souvent, sans suffisamment m’arrêter), sur la Côte-du-Sud (l’Islet, Montmagny, Saint-Jean-Port-Joli, etc.) et dans Chaudière-Appalaches en général, de tous bords tous côtés… Rien de bien rocambolesque (j’ai pluggué « rocambolesque, yay!)

Clerval Abitibi 2017


La vie familiale en 2017…

Les enfants ont réintégré l’école en septembre 2016, puis une deuxième rentrée scolaire depuis cette absence de 6 mois a eu lieu en septembre 2017. La vie suit son cours… nos habitudes changent sans cesse, la routine refuse de s’établir en ma demeure. Et c’est parfait ainsi. Nos vies professionnelles libres et volontairement désorganisées tentent encore et toujours de s’accorder du mieux qu’elles le peuvent… mais l’école vient battre la mesure de nos semaines, de nos mois, avec son rythme imposé autour duquel on brode, on improvise.


2017 sur le blog…

Sur le blog, j’ai eu la chance d’insérer mes mots dans quelques articles collaboratifs :

et ai eu le plaisir de réaliser quelques chouettes collaborations

La fréquence des publications a été bien moindre qu’en 2016 (avec un peu plus de 30 articles cette année),  mais vous, chers lecteurs, n’avez cessé de vous multiplier, lentement, mais avec une assurance tangible. Vous avez plus que triplé dans la deuxième moitié de l’année! Mais au-delà du nombre (parce que ça reste que des chiffres), vous êtes surtout fidèles. Merci, merci!

2017 sur La Grande Déroute, c’est :

  • plus de 55 000 visiteurs uniques
  • 33 articles
  • plus de 90 000 pages vues

Je me suis aussi remise à Pinterest, mon grand amour depuis les tout débuts, mais ai choisi de séparer mon compte personnel (beaucoup trop éclectique, passant du backpacking au placenta à la guitare classique… et puis, vous n’en avez rien à cirer de mes envies capillaires, non?) et ai tenté, récemment, de refaire une petite beauté au compte du blog.

5 articles qui ont été populaires sur le blog en 2017


2017 dans ma vie personnelle…

Je crois que c’est ici que j’ai eu le plus de plaisir à relire mon bilan 2016.

En 2016, je m’étais dit que 2017 serait une belle année pour…

  • poursuivre ma lancée de lecture;
  • continuer sur la voie de l’épuration déjà bien entamée en 2016;
  • faire durer cette réconciliation lente et périlleuse avec mes instruments;
  • conserver quelques bonnes habitudes de vie;
  • reprendre les études (encore);
  • m’associer à une collègue et développer ma pratique langagière;
  • entretenir encore cette lenteur qui me mouvait…

Finalement, 2017 aura vu…

  • une association avec cette charmante collègue et donc, la naissance de Meraki, Services linguistiques;
  • le développement de ma pratique langagière : une grosse année de ce côté;
  • la poursuite de la réconciliation avec mes instruments : j’en suis bien fière, même si je suis encore loin d’avoir atteint mon niveau d’avant;
  • une certaine lenteur et de belles habitudes qui sont restées… pour la plupart;
  • cette épuration matérielle qui s’est poursuivie, mais surtout stabilisée;
  • plusieurs livres sur ma table de chevet (sur ma liseuse électronique, mais c’est moins charmant dit comme ça).

Les études seront restées en plan, trop de mandats à réaliser. C’est un beau problème.


Que me réserve 2018?

En voyages

J’aimerais bien, en 2018, expérimenter le « voyage court » sans enfants. J’ai bien pu voyager avant de me reproduire, mais cela fait déjà 9 ans (NEUF ANS!), et c’était, encore là, pour de longs voyages, et en couple. J’ai 33 ans, et mis à part un road trip en Gaspésie et quelques autres escapades dans la province, je ne suis jamais partie pour une période de moins de 3 mois.

J’ai 33 ans, et mis à part un road trip en Abitibi l’année dernière et un stage en Espagne en 2003, je ne suis jamais partie sans mon homme. Jamais!

Donc, il me faut sortir de ma zone de confort : partir en voyage pour une plus courte période (c’est tellement différent, j’en suis certaine), sans mes enfants (qui grandissent et survivront sans moi) et sans mon homme (qui jubile probablement à l’idée que ce projet repoussera certainement le moment où je recommencerai à le gosser avec un plan pas d’allure impliquant trop de billets d’avion, de mois et d’implication).

Dans tous les cas, j’ai BESOIN que 2018 m’offre à nouveau de voyager et je travaillerai en ce sens.

J’avais pensé partir seule, mais je crois que c’est devant un verre de rouge (ou de blanc, va savoir) que l’idée de partir avec une amie s’est concrétisée. Je vous donne plus de détails quand j’en aurai moi-même!


Sur le plan personnel

Je souhaite (et il ne s’agit pas ici de résolutions… je les déteste) :

  • M’initier à la « vraie » rando (lire ici, plus que quelques petites heures mal ou pas préparées, et incluant une nuit idéalement, parce qu’un jour, je ferai la Jordan Trail ou Compostelle, j’aime marcher, c’est ma thérapie, mais pour aller plus loin que mes 10 kilomètres de quartier habituels, il me faudra un jour m’entraîner à plus);
  • Accorder plus de temps à la musique : aller voir des concerts, des spectacles, ressortir encore plus mes instruments, étudier à nouveau un instrument avec un prof, pourquoi pas? Ça m’a sauté au visage récemment : cette partie de ma vie, mise de côté pendant quelques années pour développer autre chose, me manque plus que ce que je ne le croyais.
  • M’initier (doucement!!!) aux sports d’hiver. Parce qu’à part la marche par -40 et un trajet pour me rendre au pub, je ne suis pas très déniaisée sur ce point. J’aimerais me décoincer, expérimenter et sortir de ma zone de confort. Raquette, ski de fond ou randonnée feraient bien l’affaire pour commencer. Je mets ma future partner de voyage, ma spécialiste plein air de service, ma grimpeuse de volcan et trekkeuse de l’Himalaya sur le contrat. Je suis entre bonnes mains (et j’ai un peu la chienne).
  • Poursuivre (encore) les études? Peut-être… J’ai hâte, mais je ne suis pas certaine que cette année sera la bonne.
  • Réintégrer les langues dans ma vie : une autre (grosse) partie de ma vie que j’ai (trop) mise de côté dans les dernières années et qui me manque énormément…

Bref, en gros, poursuivre le travail des dernières années, tenter d’être plus en forme et réintroduire doucement les vieilles amours dans ma vie…


Sur le blog

Le blog, le blog… je l’entretiens selon mes humeurs, le temps que j’ai. Je n’ai jamais rien visé en particulier, ni en chiffres ni en accomplissements. Ce n’est pas cette année que je commencerai. Comme dans tout, je suis la vague, je vais où le vent me porte, je m’amuse et m’éparpille. 2018 sera une continuité, simplement.

Néanmoins, si je devais formuler quelques souhaits :

  • Écrire plus d’articles sur mes lectures voyage (je dois en avoir 38 en brouillon!).
  • Continuer la série à saveur linguistique.
  • Être plus présente sur Instagram.
  • Faire plus de «live» Facebook.
  • Terminer les brouillons avancés d’articles pratiques.
  • Terminer les récits de l’Asie et l’Australie.
  • Compléter quelques autres collaborations sympathiques ;)

Vous avez des demandes spéciales? Inspirez-moi!


Et vous, ça s’enligne comment cette année 2018? Je vous souhaite quoi?

N’hésitez pas à laisser le lien de votre bilan 2017 ou de vos souhaits pour la prochaine année en commentaires!

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, étudiante à perpète, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Voyages, linguistique et périnatalité teintent mon quotidien.

2 commentaires

Leave A Reply

CommentLuv badge
9 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer