Picos de Europa : les lacs de Covadonga

0

Sans contredit, les lacs de Covadonga, logés dans le plus ancien parc national d’Espagne, méritent un détour lors de votre prochain passage dans les Asturies. Une fois dans les hauteurs fraiches du massif montagneux asturien, ce sont Covadonga et ses lacs qui volent la vedette. Récit d’un roadtrip/rando d’une journée à travers les Pics d’Europe.

Une journée vers les lacs de Covadonga dans les Pics d’Europe

Basés pour 3 semaines à Colunga, c’est là que notre escapade vers les lacs de Covadonga a débuté. Pour s’y rendre, nous avons donc passé par le Mirado Del Fitu, Conga de Onis et Arriondas, endroits dont je parlerai dans un autre article.

Covadonga

Donc, les lacs de Cavadonga, comme leur nom laisse sous-entendre, sont accessibles à partir de Covadonga, petit village célèbre pour sa basilique (impressionnant sanctuaire, je dois le dire), en voiture, en navette ou à la marche. Pour notre part, on y était allés quelques jours plus tôt par une température médiocre, étions montés jusqu’au sanctuaire perché fièrement au sommet, mais avions laissé tomber la visite qui n’intéressait que très moyennement les enfants (et les adultes à peine plus).

Autre lieu d’intérêt à Covadonga : la grotte sacrée de Santa Cueva de Covadonga, au sein de laquelle se trouve une petite chapelle et la tombe du roi Don Pelayo, symbolisant la reconquête et la bataille de 722. Sous cette grotte, coule la Fuente de los 7 caños.

Lacs de Covadonga

Donc, Covadonga et… ses lacs

Revenons aux lacs… Il s’agit de deux lacs (il y en aurait trois, en réalité, mais le troisième, le lago Bricial, est beaucoup moins accessible et n’a désormais de l’eau que lors de la fonte des neiges) : lago Ercina et lago Enol, séparés par la colline de La Picota Enol et entourés de montagnes des Pics D’Europe (Picos de Europa), chaîne de montagnes s’étendant sur trois régions du nord de l’Espagne : les Asturies, la Cantabrie et León.

Pics d'Europe, Espagne

Le trajet sinueux de 12 kilomètres part du sanctuaire de Covadonga et ne laisse aucun moment de répit pour les yeux : l’évolution du paysage est grandiose et gagne rapidement en hauteur. En chemin, un arrêt au Mirador de la Reina vous offrira un aperçu de ce qui vous attend. Attention, la route, étroite, est périlleuse, particulièrement par mauvais temps, et des troupeaux de moutons peuvent vous surprendre au tournant. En gros : on n’appuie pas trop fort sur l’accélérateur et on s’assure d’avoir de bons freins.

Route vers Covadonga

En route!

Attention : de juillet à septembre et durant les congés fériés, l’accès aux lacs en voiture est limité. Voir les infos pratiques en fin d’article pour se faire une tête.

Le premier lac à se laisser découvrir est le Lac Enol, le plus grand, perché à 1070 mètres d’altitude, il est, comme les autres, d’origine glaciaire. Moutons, vaches et chevaux habitent tranquillement les lieux marqués de collines verdoyantes et d’eaux calmes. Dans ses profondeurs se trouverait une statuette de la Virgen de Covadonga, veillant sur ses habitants. Des plongueurs la remonteraient à la surface une fois par année pour une raison qui m’échappe.

Lacs de Covadonga, lac Enol

Lago Ercina

Encore un peu plus haut, à peine 2 kilomètres plus loin, et c’est le lac Ercina qui s’offre au randonneur. Plus petit que son grand frère Enol, c’est, à mon avis, le plus impressionnant grâce au décor qui l’enveloppe.

Lacs de Covadonga, lac Ercina

Lago Enol

Randonner autour des lacs de Covadonga

Tout autour, des sentiers de randonnée, bien balisés et évidents, permettent de découvrir les lieux comme bon vous semble. Vous pourrez prendre une photo de la carte des sentiers à l’accueil.

Le sentier principal, appelé Sentiers des lacs (Ruta de los Lagos), boucle de 5 kilomètres, passe entre les deux lacs. Il vous fera monter jusqu’au Mirador de Principe, traverser un centre d’interprétation, la mine de Bufferera, la Picota de Enol (la butte entre les deux lacs, où se trouve le Mirador de entrelagos). De là, vous pourrez poursuivre vers le Lac Enol ou retourner directement au point de départ. Avec les arrêts et les montées, comptez 1 h 30 à 2 h 30, incluant le retour au stationnement, pour ce trajet, le plus complet et rapide, mais aussi le plus populaire, on s’en doute. Il est aisé de se ravitailler en eau potable quelques fois durant le trajet, lequel est accessible aux enfants (mais, pour l’amour, oubliez la poussette à la maison et prenez un bon porte-bébé pour les plus petits).

Lacs de Covadonga, mirador

Vous pouvez aussi choisir de faire un plus grand tour, pour une dizaine de kilomètres. Pour faire tous les sentiers, le poste d’information nous indique qu’il faut compter environ 3 h 30 (selon le centre d’accueil).

Lacs de covadonga

Vous passerez près des vaches et entendrez la mélodie de leurs sonnettes. Dépendant de l’heure de votre passage, vous croiserez aussi peut-être un troupeau de mouton raccompagné par leur chien…

Lacs de covadonga

Pensez aussi à vous munir d’une bonne protection contre le soleil ou contre la pluie et portez des chaussures fermées confortables. Une fois rendus aux lacs, un seul espace de restauration est offert. Je vous encourage à emporter des collations. Des toilettes sont aussi facilement accessibles sur le site.

Lacs de covadonga

Plusieurs autres sentiers de randonnée (de longueurs et de niveaux de difficultés divers) passent par les lacs de Covadonga.


Accéder aux lacs de Covagonda

  • L’accès aux lacs est gratuit.
  • L’accès en voiture est limité durant les périodes suivantes : Durant ces périodes, il vous faudra stationner la voiture dans les endroits indiqués (coût 2 EUROS/jour, info 2018), puis prendre une navette (coûts : 9 euros adultes, 3.5 enfants, valide pour la journée et pour l’aller-retour, sans horaire préétabli).
  • Il est possible d’atteindre les lacs à la marche à partir de Cavadonga, mais il ne s’agit d’une petite balade du dimanche.
  • Il est possible, en dehors des périodes de restrictions, de se rendre aux lacs en voiture. Attention, toutefois, la route est périlleuse par moments, particulièrement par journée de brouillard ou pluvieuses… Pour conducteurs avertis avec voiture munie de bons freins seulement.
  • Les lacs peuvent être rejoints facilement d’à peu près n’importe où dans les Asturies. Nul besoin de se prendre un hôtel à Conga de Onís. Si vous avez le temps, je vous encourage à opter pour la route de montagne plutôt que l’autoroute et la nationale, à l’aller ou au retour… Mais même la « grand-route » offre son lot de décors montagneux impressionnants.
  • Des autobus dont aussi le trajet depuis Canga de Onís.

Vous pourriez aussi aimer :


lacs de covadonga

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, étudiante à perpète, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Voyages, linguistique et périnatalité teintent mon quotidien.

Leave A Reply

CommentLuv badge