Échange de maison : petits conseils pour un échange réussi!

0

Il s’en passe des choses dans le monde de l’échange de maisons depuis quelques mois. Ces changements ont donné lieu à plusieurs conversations fort intéressantes avec des échangeurs d’expérience. Pour avoir moi-même traîné sur différentes plateformes d’échanges dans les 10 dernières années, j’ai vu et je vois encore des courants, des façons de faire, des bribes de codes implicites qui se dessinent avec l’expérience, la force du nombre et l’influence des plateformes qui font bien chacune à leur tête. Conseils pour un échange de maison réussi!

Conseils pour un échange de maison réussi

On aura beau dire qu’il y a autant de façons d’échanger que d’échangeurs, reste que certaines choses ne changent pas : l’échange de maison reste une activité profondément humaine, se devant d’être réalisée dans le respect et la confiance, et qui vient avec ses normes implicites et ses usages.

Ce billet résulte de plusieurs conversations sur différentes plateformes et regroupe, au final, des conseils pour un échange de maison réussi.

Au moment de la recherche d’échange…

  • Envoyez des messages personnalisés aux profils qui vous intéresse (donc, voir point suivant).
  • Laissez tomber les envois de masse (et vlan! retour au premier point).
  • Mais avant toute chose, prenez le temps de lire le profil (au complet) de la personne que vous contactez.
  • Soyez courtois et répondez même si la réponse est négative.
  • Laissez le temps à l’autre de vous répondre (mais… voir le dernier point de la section suivante).

Quand vous recevez ou envoyez une demande…

  • Répondez, même si vous n’êtes pas intéressé.e.
  • Et répondez relativement rapidement (par respect pour ceux qui cherchent).
  • Soyez clair dans vos demandes, n’hésitez pas à poser des questions.

Quand l’échange est conclus…

  • Poursuivez la conversation. On bâtit une petite relation. Ces gens-là vous accueillent dans leur intimité et viendront séjourner dans la vôtre. Ils vous offre leur totale confiance : il se peut qu’ils aient envie de vous connaître un brin. C’est un bon moment pour récolter des indices sur leurs goûts et leurs besoins, en vue d’un éventuel panier de bienvenue.
  • Mais acceptez le fait que certains sont plus entreprenants que d’autres. Certains échangeront de multiples courriels, d’autres seront plus discrets.

Quand vous êtes dans la maison de l’autre…

  • Faites attention à la maison de vos hôtes comme si c’était la vôtre.
  • Remettez les choses à leur place après utilisation.
  • Retenez-vous de fouiller là où ce n’est pas nécessaire.
  • Même si on vous a dit que vous pouviez vous servir dans tout, utilisez votre gros bon sens.

Avant de quitter la maison de vos hôtes…

*Pour les prochains points, évidemment, ça peut varier selon les ententes en ce qui concerne l’utilisation des produits et le ménage de départ. Personnellement, peu importe l’entente, ce sont des choses que je fais d’emblée.

  • Laissez une maison propre et rangée. Et même si vous savez qu’une femme ou un homme de ménage passera après votre départ, ne laissez pas une entrée crottée et de la vaisselle sale, c’est une question de respect.
  • Remplacez les produits que vous avez beaucoup utilisés ou vidés (si vous avez vidé le liquide vaisselle, c’est la moindre des choses que d’en racheter une bouteille).

Quand vous préparez votre maison pour un échange…

Les échanges de maisons demandent une certaine préparation. J’en ai déjà parlé ici :
Préparer son domicile pour un échange de maisons

  • Laissez à vos invité.es. une maison propre (pas nécessairement étincellante, mais propre) et rangée.
  • Assurez-vous qu’il y a suffisamment de produits de base (papier toilette, savon pour les mains, lessive, etc.).
  • Rédigez un homebook.
  • Faites de l’espace pour vos invités.

Pour la rédaction du homebook, allez lire cet article :
Comment rédiger un guide de la maison efficace pour les visiteurs

Pendant toute la durée de l’échange…

  • Restez disponible pour les questions ou assurez-vous que vos échangeurs sauront être assistés en cas de pépin (par la voisine de confiance, par exemple).
  • N’épiez pas vos échangeurs. L’échange résulte d’une relation de confiance. Laissez tomber l’entente tacite avec la voisine pour qu’elle aille espionner pendant votre absence.
  • Soyez débrouillards (lire ici : n’appelez pas vos partenaires d’échange 14 fois par jour pour demander où se trouve l’épluche-patate), mais n’hésitez pas non plus à les contacter en cas de besoin!

Les petites attentions…

Plusieurs aiment laisser un panier de bienvenue à leurs invités. Tout comme plusieurs aiment laisser un cadeau de remerciement à leurs hôtes avant le départ. Et parfois, les deux à la fois.

Certains désirent aussi laisser le nécessaire pour un premier repas, attention particulièrement appréciée après un long voyage.

Ici, on parle de bonus, de petits plus, pas d’obligations!

Ne vous sentez pas mal si vous n’avez pas eu le temps de faire un cadeau d’arrivée. Et ne soyez pas insulté si on ne vous en n’a pas laissé. La relation d’échange devrait aller bien au-delà de ces petites attentions, bien que celles-ci puissent agrémenter joliment une arrivée ou un retour et qu’elles soient particulièrement courantes.

Sur ce, bon échange!


Vous pourriez aussi aimer :


échange de maison réussi

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, étudiante à perpète, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Voyages, linguistique et périnatalité teintent mon quotidien.

Leave A Reply

CommentLuv badge