Comment choisir un lieu pour voir les éléphants en Thaïlande?

2
Aller voir des éléphants est sur la to-to list de bien des voyageurs se rendant en Thaïlande. Mais si la variété est au rendez-vous, la qualité et l’éthique, elles, n’y sont pas toujours. Le choix d’un lieu où visiter les éléphants demande, à mon avis, une réflexion et un regard critique sur certaines pratiques.

Comment choisir un lieu pour voir des éléphants en Thaïlande?

Comme je l’avais déjà exprimé dans cet article : Cajoler des éléphants dans un sanctuaire au nord de Chiang Mai, notre propre choix de sanctuaire m’a fait remettre en question. Bien que mon expérience ne soit pas négative, elle aurait certainement pu être meilleure. Je suis restée avec des doutes, et comme je n’ai visité aucun autre refuge d’éléphants en Thaïlande, la comparaison est difficile.

Épinglez pour plus tard!
Voir des éléphants en Thaïlande

Pourquoi aller dans un sanctuaire d’éléphants, plutôt qu’un zoo ou d’autres attractions touristiques impliquant ces majestueuses bêtes?

Pour répondre à cette question, je crois qu’il est pertinent, avant toute chose, de tenir compte de la façon dont est traité l’éléphant, cet animal majestueux et emblématique, en Thaïlande. Je pourrais vous en parler pendant 25 000 mots, mais honnêtement, Seth et Lise ont dressé un portrait pertinent des pratiques impliquant les éléphants en Thaïlande (et ailleurs dans le monde) sur leur blogue. Et bien que toute chose mérite ses nuances, je vous invite fortement à aller en faire la lecture :

Faire de l’éléphant en Thaïlande… ce qu’on cache aux touristes

À quoi servent les sanctuaires ou refuges d’éléphants?

À prime abord, ce sont des lieux où des éléphants battus, maltraités, blessés, exploités ou abandonnés trouvent refuge. Ils y sont soignés, nourris et rééduqués, dans le but de leur redonner une certaine qualité de vie. Un peu sur le même principe que les refuges d’animaux au Québec.

Pourquoi visiter un refuge d’éléphants en Thaïlande?

La première question à se poser, à mon avis, est « pourquoi? ». Pourquoi désirez-vous vous voir des éléphants et interagir avec eux? Qu’allez-vous y chercher?

Plusieurs cherchent à visiter un sanctuaire ou refuge d’éléphants dans le but de faire leur part, de voir l’envers de la médaille, d’en apprendre plus sur les conditions de vie des bêtes, sur leurs capacités et leur mode de vie, de mettre la main à la pâte et de participer à leurs soins… Ces visiteurs-là tentent généralement de fuir les camps et les zoos où l’animal est utilisé pour faire du profit, gardé captif dans un environnement qui ne lui est pas naturel, enchaîné et obligé à travailler de longues heures.

Que fait-on dans un refuge d’éléphants?

Il est possible de visiter les refuges de deux façons différentes, soit en tant que visiteur ou en tant que bénévole.

Alors que le visiteur sera de passage (1/2 journée, 1 journée, voire 2), le bénévole restera généralement un peu plus longtemps (quelques jours, voire une ou deux semaines, parfois plus).

Le visiteur sera en « visite » : il sera en contact avec les animaux, pourra les nourrir, leur faire prendre un bain de boue, ira marcher en forêt avec eux, participera au bain dans la rivière, etc. Il pourra aussi en apprendre plus sur l’origine et les conditions de vie des éléphants, sur les soins qui leur sont apportés, sur leurs besoins, leur espérance de vie, etc. En quelque sorte, le visiteur fait don de son argent en échange d’un contact privilégié et respectueux avec l’animal. Cet argent aide le refuge à assumer les frais relatifs aux soins (très coûteux).

Le bénévole se rendra au refuge pour aider à son bon fonctionnement. Il donnera, en gros, temps et argent, et mettra la main à la pâte. Cette aide se traduira par des bons soins (nourrir, baigner, soigner les éléphants, etc.), mais pourrait aussi concerner le fonctionnement global du refuge (nettoyage, menus travaux, aide aux repas, etc.). En gros, le bénévole donne temps et argent au refuge en échange d’une expérience.

Nourrir un éléphant en Thaïlande

L’importance de bien magasiner son refuge

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’attrait touristique, même sous couvert de bonnes intentions, continue d’exister. Certains refuges remplissent à merveilleur leur mission : les animaux y sont bien traités, les actions entreprises vont dans le sens de leurs besoins, et les visiteurs ou bénévoles y sont bien encadrés afin de ne pas nuire aux bêtes.

Plusieurs touristes conscientisés tenteront d’éviter les « camps d’éléphants » (ces endroits où le pachyderme peint, joue au soccer, danse en tutu ou lancent les dards), leur attention se portera sur les « refuges d’éléphants » (ces endroits où, théoriquement, les bêtes sont soignées et respectées). Or, certains refuges surfent sur ce désir d’aider, de changer les choses, et usent de publicités semi-trompeuses. Les éléphants n’y sont pas nécessairement maltraités, mais leur confort n’est pas forcément à la base de toute intervention.

Faut-il éviter d’encourager ces derniers? Peut-être pas. Ces impressions naissent peut-être de difficultés financières. Dans tous les cas, je vous encourage à ne pas opter pour « le premier du bord », à poser des questions et à bien vous renseigner.

Refuge d'éléphants en Thaïlande

Comment trouver un refuge de qualité?

Quand on cherche le bon refuge d’éléphants, il vaut mieux poser des questions et ne pas hésiter à comparer les prestations.

Il est pertinent de poser des questions avant d’acheter :

  • Combien de visiteurs sont attitrés à un même éléphant?
  • Comment les bénévoles ou les visiteurs sont amenés à interagir avec les éléphants?
  • L’endroit propose-t-il des balades à dos d’éléphants avec nacelle? (Si oui, rayez-le de la liste.)
  • Etc.

Au-delà de ça, n’oubliez pas de bien vous assurer de ce que comprend l’expérience :

  • Combien de temps cela prend-il pour se rendre? (Pour une visite d’une journée ou d’une demi-journée, un trajet de 2 heures dans la brousse ne vous laissera pas grand temps sur place.)
  • Est-ce que les repas sont fournis? Et l’eau?
  • Que dois-je emporter?
  • Est-ce que le refuge est habitué à la visite d’enfants et est-ce que tout est mis en place pour assurer la sécurité de tous? (Parce qu’un éléphant nouvellement arrivé en refuge, un peu stressé, ça peut avoir des réactions inattendues. Et qu’un éléphant, quand ça s’affole parce qu’un machin tombe d’un arbre et que ça part en courant, ça déménage et un enfant de 5 ans ne fait pas le poids. Je parle par expérience.)

Refuge d'éléphants en Thaïlande

Un petit mot sur le nom…

Attention : ce n’est pas parce qu’un refuge a « sanctuary » dans son nom que c’est automatiquement un endroit éthique. Et ce n’est pas parce qu’un refuge a « park » ou « camp » dans son nom que c’est un endroit où les animaux sont maltraités. Ne vous arrêtez pas au nom. Posez des questions.

Un petit mot sur les coûts…

Les coûts liés à une visite ou un séjour de bénévolat dans un refuge pour éléphants peuvent paraître gros. En réalité, les sous récoltés à la suite de ces visites permettent aux refuges de poursuivre leurs activités, de survivre. Soigner un éléphant coûte cher et certains organismes sont portés à bout de bras.

Après avoir comparé le prix de plusieurs refuges et ce qu’ils offraient, j’ai envie de dire que tant qu’à vouloir visiter un sanctuaire d’éléphant, prévoyez le budget en conséquence. Les refuges les mieux réputés coûtent parfois un peu plus cher, mais j’ai la ferme impression que le coût en vaut la peine. Il y a plein d’endroits où l’on peut économiser en voyage, mais pour une expérience aussi riche et vraie, je crois qu’il vaut mieux chercher la qualité avant le prix.

Pour lire sur notre expérience dans un refuge d’éléphants (cliquez sur l’image) :

Sanctuaire d'éléphants Chiang Mai

Quelques refuges particulièrement bien réputés :

Je vous invite à lire le récit de Morgane (Little Gypsy) sur sa visite au Elephant Nature Park :

Voir les éléphants autrement en Thaïlande

Audrey de Roulettes et sac à dos y est aussi allé :

Elephant Nature Park : une journée dans un refuge d’éléphants

Le site Adore Animals y va aussi de ses propositions :

The ethical elephant experience

Vous avez visité un refuge pour éléphants en Thaïlande ou ailleurs en Asie? Parlez-moi de votre expérience en commentaires!

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

2 commentaires

  1. Merci pour ce billet! Super de retrouver plein de billets sur la Thailande!
    C’est effectivement important de savoir la ou l’on va et de prendre des decisions eclairees, quand on choisit d’aller voir des elephants!
    Petite nuance sur le « Surin Project »: il s’agit d’un tout petit projet (12 elephants), au milieu d’un village a visees touristiques (150 a 200 elephants) dont rien ne guarantit que les elephants y soient bien traites. Le principe de base est une attraction promenade d’elephants + spectacles d’elephants avec les travers habituels… Nous avions ete assez decus car en realite la tres grande majorite des elephants que nous avions vus n’etait pas bien traitee du tout.
    Une belle journee :)

    • Oh! Merci pour la précision. C’était un projet proposé par une organisation de sauvegarde des animaux, j’avais donc tenu pour acquis que c’était bien! Je vais le retirer de la liste alors!

Leave A Reply

CommentLuv badge
5 Partages
Partagez
Tweetez
Épinglez