Kakadu National Park : Billabongs, crocodiles et humidité

7
Un peu plus au nord, après Mataranka, et même après Katherine Gorge, si vous arrivez du sud, vous vivrez un moment merveilleux : Vous aurez le choix soit de tourner à droite, soit de continuer tout droit. Deux routes principales, je précise. Cela ne vous est pas arrivé depuis Erldunda, au sud d’Alice Springs, lorsque vous avez pris la gauche pour Uluru.

J’exclue la virée dans les MacDonnell Ranges, puisque nous avons parcouru les kilomètres vers l’ouest, puis à nouveau vers l’est, pour finalement revenir sur notre trajectoire du départ.

La veille, nous nous trouvions à :nitmiluk national park

Vous décidez donc de prendre la droite et de vous enfoncer dans le Kakadu National Park, lieu de tournage du film Crocodile Dundee et terre promise des billabongs, des crocodiles mangeurs d’hommes et de la chaleur tropicale. Tout un changement si on compare à il y a quelques jours à peine… à la chaleur sèche et écrasante du désert. C’est le plus grand parc national d’Australie avec ses près de 20 000 km carrés et est classé patrimoine mondial selon l’Unesco. Il représente la taille de l’Écosse à lui seul.

Kakadu National Park

Kakadu National Park

Kakadu National Park nécessite, à mon avis, un minimum de 2 à 3 journées complètes sur place si vous voulez en profiter  un peu. Minimum. Évidemment, pour quelqu’un qui s’adonne beaucoup à la randonnée, vous pouvez y passer aisément une semaine sans ennui. Il vous en coûtera dans les alentours de 25 $ AUD (prix chargé en 2010) pour une entrée valide pour 14 jours consécutifs et le paiement se fait à l’australienne : ici et là sans trop de contrôle (vrai en 2010, cela a peut-être changé depuis). L’argent sert à la conservation du parc.

Kakadu National Park, Australie

Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles…

Nous avons opté pour une croisière dans les Yellow Water pour voir la faune et la flore du billabong. Nous avons réservé le départ à Cooinda la veille.  Est-ce que l’activité en vaut la peine? Je dis oui, absolument! Je suggère de prendre le premier départ à l’aurore. D’abord, vous vous sauvez la chaleur écrasante en partie, ensuite, le lever du soleil sur les eaux calmes du billabong est plus que magnifique. La faune qui s’éveille tranquillement, le vent doux, le silence, le calme… Vraiment, le refaire, je me lèverais encore à 4h30, c’est assuré!

La journée s’éveille dans le calme et l’étrangeté des lieux…

Kakadu National Park Kakadu National Park Kakadu National Park Kakadu National Park

La vie se fait lentement sentir, mais le calme continue de régner. Chacun semble retenir son souffle. Pendant que la flore se laisse de plus en plus découvrir, la faune elle, s’éveille à son tour.

Kakadu National Park Kakadu National Park Kakadu National Park Kakadu National Park Kakadu National Park Kakadu National Park Kakadu National Park

 

Et les crocodiles se pointent le bout du nez…

 

L’excursion matinale dans les Yellow Waters fait remonter des souvenirs de notre escapade dans les méandres de l’amazonie, en Bolivie…

Kakadu National Park Kakadu National Park Kakadu National ParkKakadu National Park

Nourlangie Rock : peintures rupestres aborigènes

Le Kakadu National Park est l’endroit abritant la plus grande concentration au monde de peintures rupestres aborigènes. Après une visite du Warradjan Cultural Center, nous nous rendons donc, au courant de l’après-midi à Nourlangie Rock, apprécier ces vestiges historiques et artistiques qui en ont long à raconter. Nous poursuivrons ensuite notre route vers Jabiru, et quitterons le parc après en avoir parcouru le penchant nord de Jabiru vers l’ouest par la Arnhem Highway…

Kakadu National Park peintures rupestres

Kakadu National Park peintures rupestres Kakadu National Park peintures rupestres Kakadu National Park peintures rupestres Kakadu National Park peintures rupestres

Infos en vrac

1- Soyez avertis des saisons. Les Bininj, le peuple local, reconnaît 6 saisons. Pour nous, ce qui importe le plus, c’est d’être alerte à savoir si c’est la wet season (à ne pas confondre avec une saison des pluies traditionnelle, et on est loin de la mousson asiatique!), et la dry season. Chaque saison a quelque chose à apporter au visiteur, seulement, lors de la saison « wet », plusieurs chemins et routes sont bloqués, ce qui vous empêchera de faire quelque activités. Pour information : http://fr.travelnt.com/experience/nature/seasons-of-kakadu.aspx

2- Habillez-vous avec des vêtements long et apportez-vous un chasse-moustique, nous ne sommes plus dans le désert mes amis!

3- Prévoyez encore une fois, le plus d’activités possible tôt le matin, le soleil d’après-midi risque de transformer certaines expéditions en insolation,

La prochaine étape est :Litchfield National Park

 

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, étudiante à perpète, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Voyages, linguistique et périnatalité teintent mon quotidien.

7 commentaires

    • Oui! Et même pas une araignée de 3 mètres pour toute sa durée, c’est ti pas beau ça? hihihi! Sérieusement, comme à bien d’autres endroits visités pendant cette traversée du continent, il aurait été pertinent d’y prévoir une journée ou deux de plus.

      Merci pour ton commentaire et bienvenue sur le blog :)

  1. Pingback: Litchfield National Park

  2. Pingback: Katherine Gorge, là où les arbres sont orange...

  3. Pingback: Darwin ou la fin d'une traversée

  4. Pingback: À l'ouest d'Alice Springs: Les West MacDonnell Ranges

  5. Pingback: Katherine Gorge, là où les arbres sont orange...

Leave A Reply

CommentLuv badge
5 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer