[Échange de maison et homesitting] 5 choses que je fais à tout coup en arrivant dans une nouvelle maison

J’ai parlé en long et en large du principe général d’échange de maisons, de la préparation de son domicile pour un échange ou une longue location, de homesitting ou de nos enchaînements de chez-soi temporaires ici, en Europe ou ailleurs.

Mais concrètement, je reçois souvent des questions sur la façon de gérer l’échange PENDANT l’échange, quand je suis CHEZ les gens. Voici 5 choses que je fait à tout coup quand j’arrive dans une nouvelle maison d’échange ou de homesitting.

5 choses à faire en arrivant dans sa maison d’échange

1 – Je lis ou relis les instructions laissées par l’hôte

C’est une des premières choses que je fais en arrivant dans une maison d’échange ou en homesitting. Souvent, j’ai reçu des instructions avant mon arrivée, mais les relire ou prendre connaissance de la documentation laissée sur place en étant directement sur les lieux rend la chose plus concrète et il est plus facile de se mettre en contexte.

Ah! C’est ça qu’elle voulait dire par « Tu vas voir, … »

2 – Je fais un tour rapide mais attentionné de la maison

Ensuite, je fais un premier grand tour de la maison, en portant une attention particulière aux détails. D’abord, pour me donner une idée générale de ce qui est à ma disposition, mais aussi pour me rendre compte de ce à quoi je dois faire attention, de ce qui pourrait me donner des frousses lors du départ (c’est moi qui a fait cette marque sur le mur ou c’était déjà là?), et pour m’aider dans le grand ménage final avant de quitter la maison.

Par exemple, il m’arrive parfois de prendre une étagère de jouets en photos ou l’assortiment de toutous sur le lit de la petite, histoire de faciliter la remise en place à la fin. Sérieusement, ça aide beaucoup; même les enfants demandent à voir les photos lors du ménage pré-départ.

3 – Je localise les choses utiles de base : balai, porte-poussière, cafetière, etc.

Parallèlement, je localise de suite les éléments les plus importantsessentiellement la cafetière et le code Wifi, mais aussi, le balai, le porte-poussière, etc. Si je ne trouve pas quelque chose dont je pourrais avoir rapidement besoin, je vérifie à nouveau dans les notes laissées par les proprios et je note mes questions restées sans réponse.

Lors du premier contact avec les hôtes, je peux alors leur poser tout de suite mes questions et j’évite de les déranger 52 fois le lendemain.

4 – Je childproof (et adultproof) la maison et j’invente des règles

En gros, je mets de côté ce que je ne veux pas que les enfants touchent, ou ce que j’ai moi-même peur de briser. J’invente des règles aussi, en plus de celles laissées par les hôtes. Ils ont dit que le petit avait le droit de jouer avec n’importe quoi? Soit. Moi, j’ai décidé que la boîte de casse-tête 3500 morceaux, c’était non.

Je décrète aussi un endroit officiel où laisser les clés (parce que perdre et chercher des clés de maison, c’est déjà désagréable chez soi, mais ça se complique vite quand on est chez les autres) et quelques règles arbitraires pour me donner bonne conscience.

5 – Je vais faire un petit tour à l’épicerie pour les produits de base

Dans mon premier tour de maison, j’inclus le réfrigérateur. Je vois l’espace qu’on m’a laissé et s’il y a certains produits de base (sur lesquels on s’entend généralement pour mettre en libre accès) que je ne dois pas acheter en double. Puis, je file faire une épicerie de départ, afin que je puisse démarrer rapidement le lendemain dans une routine-pas-chez-moi.

Bonus round – Je nous créé un bureau de travail

Pendant que les enfants s’obstinent à savoir qui aura le lit du haut et qui partagera ou non sa chambre, moi et monsieur, on délibère à savoir qui s’installe où pour travailler. L’idée étant qu’au moins un des deux (généralement lui) puisse avoir un bureau « permanent » qu’on n’aura pas à déplacer chaque fois que c’est l’heure de manger, par exemple.


Dans un prochain article, je vous décrirai ce que je fais en PARTANT d’une maison d’échange ou de homesitting.


Vous pourriez aussi aimer :


5 choses que je fais en arrivant dans une nouvelle maison

 

 

About Author

Éparpillée professionnelle, langagière de métier, étudiante à perpète, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Voyages, linguistique, tourisme brassicole et musique teintent mon quotidien.

Leave A Reply