Cet été, on reste au Québec!

0

Voilà 4 semaines que je n’ai rien publié ici. La dernière fois où j’ai été silencieuse aussi longtemps remonte probablement à 2013… J’ai écrit. Beaucoup. Mais n’ai rien réussi à terminer. Je vous  donne des nouvelles. Je suis toujours vivante, un peu au ralentie, mais bien là, déjà gobée par ce onzième été à passer avec mes enfants.

Les dernières semaines ont été intenses

La vie a été vite dans le dernier mois, chamboulée par l’intensité de la vie et de la mort, remplie par les mandats, la fin d’année scolaire, les examens universitaires et l’idée que l’été arrivait et que nos aspirations pour en combler les semaines encore vides sur le calendrier devenaient de moins en moins tangibles pour cette fois-ci.

On avait tourné le globe et arrêté notre choix sur le Mexique et le Belize. Un petit voyage, rien de compliqué. L’année a été éreintante, j’avais envie de bouffe de rue, de doux chaos, de plages, de temps flexible. Je m’ennuyais du joyeux bordel de l’Asie, mais n’avais pas envie de m’y rendre pour seulement quelques semaines.

Cet été, on reste au Québec!

Puis, on s’est rendu compte qu’on avait besoin de proche, d’ici, de liberté, de slow, encore. De voir nos enfants faire des conneries avec leurs cousin.e.s, de croiser mamie, de voir ces ami.e.s qu’on ne voit pas assez souvent. Je voyais le fait de partir 2-3 mois à l’autre bout du monde comme une quasi-corvée. J’avais à peine réussi à remettre tous mes mandats à temps, je ne me voyais pas, par-dessus le marché, aller m’essouffler à l’autre bout du monde.

Ça fait que cet été, on reste au Québec. Le Mexique et le Belize existeront encore l’année prochaine (le Québec aussi, me direz-vous, mais je n’ai pas d’arguments à ce propos). L’envie de me sauver au Mexique reste là, mais je crois que cette décision de rester ici était sage. On a besoin de souffler et d’avoir l’option de rentrer, au besoin.

Nos plans pour l’été?

On a envie de faire ce qu’on a l’habitude de faire ailleurs, mais ici. On trace notre itinéraire au gré des offres et des occasions. On va tenter de reproduire un peu notre été 2018 (2 mois en échanges de maison et d’hospitalité en Europe) ici. Voyons voir si ça se fait bien se promener à l’arrache, sans plans béton et avec un petit budget, ici-même, au Québec…

Nos plans? Bah… Comme d’habitude : planifier pour mieux improviser.

L’idée générale : reproduire un peu le rythme de notre été dernier. Travailler le matin, visiter l’après-midi, prendre quelques petits habitudes, avoir l’impression d’entrer tranquillement dans le décor, puis changer de ville, de maison, de chez soi temporaire après une ou deux semaines, s’immiscer dans une nouvelle région et recommencer.

Où allons-nous?

À l’heure où vous lisez ces lignes, cet été d’errance est déjà bien entamé.

Il a commencé en force le 18 juin avec 12 jours en Abitibi, dont 9 en Abitibi-ouest, à Rapide-Danseur (la joie que j’avais de me rendre dans un lieu avec un tel nom, j’vous dis pas!), dans un chalet, sans réseau, avec 18 (et + par moments) belles personnes que j’aime d’amour, un lac, des gin tonic avec la belle-soeur, des feux de camp qui finissent tard, une guitare qui résonnent jusque dans nos tripes, des luttes sanguinaires contre les moustiques à panaches, des tours de bateaux au crépuscule, des enfants qui se lancent à l’eau du matin au soir, des films sur VHS les jours de pluie et beaucoup trop de parties de trou d’cul. À ce séjour, ce sont ajoutés une petite journée à Rouyn-Noranda et un weekend à Amos.

Nous voilà maintenant à Granby pour 10 jours environ, où on fait du petsitting (3 chats, 2 hamsters) tout en explorant la Montérégie et les Canton-de-l’Est.

Un peu avant la mi-juillet, on se déplacera vers l’Outaouais, où un homesitting nous attend pour une petite semaine.

Et ensuite?

Ensuite, c’est encore le néant. On aimerait bien s’installer une semaine dans les Laurentides, une autre au Saguenay-Lac-Saint-Jean, et pourquoi pas quelques jours en Mauricie, dans le Bas-Saint-Laurent ou en Gaspésie? À bon entendeur.

Et bien sûr, si vous avez des propositions, je vous écoute.

  • Vous avez un chalet à louer?
  • Une maison à faire garder?
  • Airbnb encore vacant?
  • Un chalet inoccupé?
  • Besoin d’un pied à terre à Québec pour quelques jours?
  • Envie d’un échange de maisons, simultané ou non?

Faites-nous signe! Tout ce que ça nous prend, c’est environ 5 couchages et du wifi. Le reste, c’est du bonus.

Et sinon, vous avez envie d’une p’tite bière, de me faire découvrir votre région, d’un café pendant que les enfants jouent? Vous avez des endroits à me suggérer dans votre région, des petites adresses à me partager? Lâchez-vous lousse dans les commentaires!

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, étudiante à perpète, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Voyages, linguistique et périnatalité teintent mon quotidien.

Leave A Reply

CommentLuv badge