Beautés et délices dans Lanaudière, ou comment je suis tombée sous le charme d’une région

0

Comment profiter pleinement d’un séjour dans Lanaudière? Que voir, faire et goûter? Récit de 3 jours dans cette région qui mérite d’être mieux connue.

[Cet article fait suite à un voyage de presse rémunéré. Toutes les opinions restent entièrement les miennes.]

J’étais allée dans Lanaudière deux toutes petites fois (si on exclut les millions de fois où je suis passée sans m’y arrêter, à vive allure sur la 40). C’était il y a peu de temps, en fait. Quelques semaines à peine. Avec la douce Annabelle, qui m’avait proposé de me faire découvrir un tout petit bout de sa région natale. D’abord avec une rapide tournée pour une visite de microbrasseries (votre étonnement probable = zéro), où on en avait profité pour aller faire un tour du côté du parc régional de la Chute-à-Bull, à Saint-Côme, ce qui fût suffisant pour me faire feeler cheap un brin de ne jamais avoir donné plus d’amour que ça à cette région pourtant si accessible et généreuse, parce que, franchement, c’est beau sur un moyen temps, Lanaudière!

Lanaudière

3 jours dans Lanaudière pour se rapprocher…

Se rapprocher, c’est ce qu’on a fait durant les 72 heures d’un séjour prenant naissance à Montréal, où une navette de Bonjour Nature nous attendait et à bord de laquelle nous allions confortablement sillonner les routes lanaudoises.

Se rapprocher, donc. Se rapprocher de l’automne, de la nature, du beau, du doux et, surtout, du bon. 


10 idées d’activités à faire dans Lanaudière

Manger jusqu’à satiété et plus si affinités

On ne se le cachera pas, une bonne partie de nos activités visaient la satiété, rapidement obtenue, mais surtout habilement ignorée, confrontée à une cuisine délicieuse, des produits du terroir à s’en faire éclater les papilles et des gens passionnés de leur table de grande qualité. En gros, on a mangé. Beaucoup. Et bien, surtout.

D’abord, avec le jeune Chef Marcelin Barbeau lors d’un repas au chalet… Ce même chef qui nous a encore gâtés plus tard durant le séjour, lors d’un repas du midi au restaurant de La Montagne coupée, auberge champêtre.

Dessert Marcelin Barbeau

Puis, aussi, à la Table G, Château Joliette où j’ai pu enfin me confronter à la pieuvre (ceux qui me connaissent savent à quel point la relation entre moi et les trucs à ventouses est conflictuelle) et C’ÉTAIT BON (!).

Et tout ça, c’est sans compter les délicieux petits déjeuners de produits frais et locaux et les dégustations de produits chez chacun des artisans rencontrés. M’enfin, bien manger dans Lanaudière, c’est plus que possible; c’est, en réalité, inévitable.

Déguster des cidres à la cidrerie Qui sème récolte

Qui Sème Récolte (situé à Saint-Jean-de-Matha), c’est à la fois un verger, une cidrerie, une érablière et une huilerie. On y produit aussi du kombucha et tous leurs produits (excellents) peuvent être achetés sur place à la boutique. Ce qui marque chez Qui sème récolte, c’est l’amour et la simplicité qui imprègrent autant l’accueil que chaque produit.

qui sème récolte

En apprendre plus sur les moines cisterciens au monastère de l’Abbaye Val Notre-Dame

Situé au coeur d’une forêt de 187 hectares, au pied de la montagne Coupée, le monastère de l’Abbaye Val Notre-Dame (lui aussi à Saint-Jean-de-Matha) impressionne de suite par ses lignes épurées, sobres et apaisantes.

Le père André, d’une voix calme, rassurante, et à la répartie impeccable, nous a fait visiter le monastère, expliqué le mode de vie des moines qui s’y vouent à la contemplation et présenté les produits du magasin de l’Abbaye.

Monastère de l'Abbaye Val Notre-Dame

Depuis 1098, les moines ne vivent que du travail de leurs mains, besogne transformée en produits alimentaires qu’il est possible d’acheter au magasin de l’Abbaye. Parmi les produits vedettes, pensons aux produits forestiers comestibles, aux chocolats des pères trappistes, aux beurres et aux caramels déclinés en délicieuses variations. Bien que je vous suggère fortement de vous déplacer, notez que leurs produits peuvent être commandés directement sur la boutique en ligne du magasin de l’Abbaye Val Notre-Dame.

Se perdre dans un labyrinthe de maïs à la Ferme Guy Rivest

À Rawdon, la ferme Guy Rivest offre une expérience ludique : vous perdre (et idéalement, vous retrouver) dans un vrai grand labyrinthe de maïs s’étendant sur 8 hectares. Avec un total de 8 kilomètres de sentiers agrémentés d’énigmes, impossible de ne pas y retrouver son coeur d’enfant.

Avec mon sens de l’orientation aussi efficace qu’une patte de chaise, il était de bon augure que je sois joliment accompagnée (sinon, j’y serais encore), mais malgré mon talent limité pour savoir d’où j’arrive et où je m’en vais (au sens propre, s’entend), j’ai un plaisir fou à me perdre au travers les épis 2 fois plus hauts que moi.

Labyrinthe de maïs, ferme Guy Rivest

Il est aussi possible d’y faire de l’autocueillette (fraises, camerises, cerises de terre) ou de se laisser tenter  par une panoplie de produits du terroir à l’épicerie fine (petit hint : on a goûté la crème de fraises et camerises et c’est un OUI).

Relaxer au spa Natur’Eau

C’est au Spa Natur’Eau Spa & Chalets à Mandeville que je me suis laissée aller à rêvasser. J’ai malheureusement peu de photos de l’endroit, ayant décidé de décrocher comme il faut (on est au spa, après tout!); l’appareil est donc resté dans mon casier.

L’endroit a tout pour plaire! Les bassins d’eau chaude permettent une vue extraordinaire et on y trouve trois bains tourbillons extérieurs, un bain nordique, un sauna finlandais, un bain turc, un coin feu, une salle d’aromathérapie, une yourte ainsi que plusieurs espaces de repos intérieurs et extérieurs, le tout niché au coeur des montagnes lanaudoises.

L’endroit loue aussi des mini-maisons, des chalets et des PODS pour une expérience glamping, pour celles et ceux qui aimeraient prolonger l’expérience.

Spa Natur'eau, Lanaudière

Faire le plein de produits laitiers bios à la Ferme La Vallée Verte

Toujours à Saint-Jean-de-Matha, la ferme Vallée Verte propose des produits laitiers frais, produits faits de lait non homogénéisé, sans colorant, agents de conservation ni colorants, résultats d’une agriculture biologique, sans pesticides et sans hormones.

Passez faire le plein de produits directement à la boutique. On va faire ça court : vous devez repartir de là avec au moins un yogourt. Le lait au chocolat n’est pas piqué des vers non plus!

Cueillir des noix au Jardin des noix

Saviez-vous que l’enveloppe de la noix du noyer noir sent l’eucalyptus citronné et colle un peu les doigts? Avez-vous une idée à quel point il y a un travail énorme d’abattu pour chaque noix que vous mangez, toute prête, achetée? Saviez-vous même juste qu’on fait la culture de noix au Québec? Pour moi, tout ça était nouveau.

au jadin des noix, lanaudière

À Saint-Ambroise-de-Kildare, le Jardin des noix, noiseraie, verger et boutique, propose aussi des espaces bistro et pique-nique. Sur place, une variété de plus de 4000 arbres à noix (noyer noir, japonais ou hybrides, châtaigniers ou noisetiers, entre autres). Il est possible de participer à des visites guidées (fort intéressantes!) et à l’aide à la cueillette de noyer noir ou de faire de l’autocueillette de noisettes, entre autres.

Randonner au parc des Chute-à-Dalle-et-Monte-à-Peine

Pour moi, une région se visite autant par ses ingrédients que par ses décors. Un peu comme à Saint-Côme, au parc des Chutes-à-Bull, on en a rapidement pour notre argent au parc des Chute-à-Dalle-et-Monte-à-Peine.

Le parc régional des Chutes-Monte-à-Peine-et-des-Dalles touche à trois municipalités : Saint-Béatrix, Saint-Jean-de-Matha et Sainte-Mélanie. Sur place, il est possible de parcourir 17 kilomètres de sentiers pédestres. L’endroit est magnifique et mérite un détour pour quiconque aime s’entourer d’arbres et évoluer sur fond sonore de chutes.

parc régional des chutes monte-à-peine-et-des-dalles

Descendre dans les caveaux et s’enviner au vignoble Saint-Gabriel

Le vignoble Saint-Gabriel est situé à Saint-Gabriel-de-Brandon. L’endroit, magnifiquement juché sur une colline, offre des visites guidées et des dégustations de leurs vins 100 % biologiques. Vous trouverez même sur place un musée de tracteurs antiques et des sentiers pédestres.

C’est avec une passion et une éloquence remarquables que notre guide nous a fait visiter le caveau (construit à partie d’arches de viaduc!) et expliqué les méthodes de production du vignoble.

Cave à vins, Vignoble Saint-Gabriel

Découvrir La Courgerie avec les Jardiniers gourmands

À Sainte-Élisabeth, Pascale Coutu et Pierre Tremblay, les jardiniers gourmands, nous accueillent à la Courgerie pour une visite d’interprétation et une dégustation des produits de la courge.

Combien de sortes de courges peut-on cultiver en un même endroit (et toutes les connaître)? Comment apprêter telle courge, avec quoi manger telle autre? Les Jardiniers gourmands transmettent leurs connaissances avec enthousiasme. Sur place : boutique, dégustations et décor absolument charmant.

la courgerie, Lanaudière


Se loger dans Lanaudière

Déjà, être logé dans les modernes chalets de la Montagne Coupée, ça a du coffre. Imaginez vous réveiller tous les matins avec une telle vue, prendre votre café sur une telle terrasse et être bien accompagné.e dans un tel logis…

Lanaudière, Montagne Coupée

chalet montagne coupée

Se déplacer dans Lanaudière

Bonjour Nature offre des excursions guidées dans la région de Lanaudière, à partir de Montréal, avec départs assurés. C’est avec Jean-François de Bonjour Nature qu’on a sillonné les routes lanaudoises.


Comme la beauté d’un tel séjour réside autant dans le contexte que dans le décor, mais qu’il est aussi tributaire des humains qui nous y accompagnent, je n’arrive jamais à parler d’un blogtrip sans impliquer toutes les belles personnes qui l’ont enjolivé.

Ont donc magnifié le séjour nos accompagnatrices Maude (Voyage Numériqc), Josiane et Éliane (Tourisme Lanaudière), ainsi que les créatrices et créateur de contenu Jessica et Marie-Pier (Nomade Magazine), Marie-Noël (Urbaine City), Jennifer (Folie Urbaine), Nancy (Cinq fouchettes), Nancy (Boucle Magazine), Samuel (Samuel Cyr Photographe), Gabrielle (Vagabondeuse) et Élizabeth (Filles du nord).


Vous pourriez aussi aimer :

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, étudiante à perpète, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Voyages, linguistique et périnatalité teintent mon quotidien.

Leave A Reply

CommentLuv badge