Homeexchange et Guesttoguest : une fusion qui fait réagir

7

Début 2018, Début 2017, Guesttoguest faisait l’acquisition Homeexchange/Trocmaison. Depuis, les deux plateformes coexistaient tout en conservant chacune leur identité propre. Or, décembre 2018 fut le mois de tous les changements : Homeexchange et Guesttoguest ne forment plus qu’une. Et ça, dans le monde de l’échange de maisons, ce n’est pas un évènement anodin.

Qu’est-ce que cela implique pour leurs abonné.e.s? Quels sont les changements apportés? Et surtout, comment réagissent les membres d’expérience? Et bon, pour ce que ça vaut : qu’est-ce que j’en pense?


Trocmaison (Homeexchange) et Guesttoguest : mes deux plateformes préférées

Si vous suivez ce blog depuis un moment, vous n’êtes pas sans savoir que l’échange de maisons est un sujet qui me tient à coeur et que la pratique fait partie de ma vie depuis plusieurs années. J’ai eu l’occasion de tester plusieurs plateformes et différentes façons de trouver et de conclure des échanges dans la dernière décennie.

Je parle souvent de deux plateformes en particulier, Trocmaison/Homeexchange et Guesttoguest, mes préférées, celles que j’utilise désormais, et je me suis souvent retrouvée souvent à devoir expliquer la différence entre les deux et quels sont les points forts de chacune. En gros : pourquoi je ne me serais pas passé de l’une comme de l’autre.

Un rachat massif de plateformes d’échanges de maisons

Début 2017, Guesttoguest faisait l’acquisition Homeexchange (USA) (dont la version francophone était connue sous le nom de Trocmaison). Il a aussi racheté plusieurs autres sites concurrents, dont Trampolinn (France), echangedemaison.com (Canada), Itamos (Italie). Début 2018 a vu la fusion officielle de Homeexchange et Guesttoguest, deux sites parmi les plus importants dans le monde de l’échange de maisons.

Jusqu’à cette fusion, les deux plateformes continuaient de résider sous le même toit, mais demeuraient des entités différentes avec des modes de fonctionnement différents. Cette époque est révolue, pour le meilleur selon certains, pour le pire selon d’autres.

Gtg + TM Cette récente fusion amène des changements substantiels dans la pratique et plusieurs questions chez les abonné.e.s, questions qui résonneront aussi chez celleux qui hésitent encore à franchir le pas, qui sont à la recherche d’une plateforme et qui sont arrivés ici pour en savoir plus sur Homeexchange.

Avant toute chose, si l’échange de maisons est pour vous un concept nébuleux et que vous êtes arrivés ici pour en savoir plus sur la pratique en général, je vous recommande d’aller lire ces articles pour commencer :

Maintenant, avant de parler de fusion, je vous propose de revenir un peu en arrière sur ce qui distinguait Trocmaison de Guesttoguest

NOTEZ BIEN QUE CES INFORMATIONS CONCERCENT CE QUI AVAIT LIEU AVANT.

Si vous connaissez déjà très bien les deux plateformes, je vous suggère de passer à la section suivante.


Homeexchange et Guesttoguest : avant la fusion

Homeexchange/TrocmaisonFondé en 1992 aux États-Unis,  Homeexchange s’est internationalisé en 2005. Du côté francophone, le site se nommait Trocmaison. La plateforme était disponible en 16 langues et proposait plus de 65 000 offres dans 150 pays.

guesttoguestFondé en 2011, Guesttoguest est une entreprise française proposant
250 000 offres dans plus de 187 pays.

 

 

Les deux plateformes avaient, bien sûr, plusieurs points en communs. Les deux permettaient :

  • de réaliser des échanges réciproques simultanés ou non simultanés et non réciproques;
  • d’afficher un profil détaillé;
  • de faire des recherches ciblées;
  • de laisser des commentaires suite aux échanges.

Les deux offraient aussi :

  • une assistance aux membres;
  • la possibilité de devenir membre vérifié;
  • etc.

Les différences et les points forts de chacune

Les deux principales différences résidaient dans les systèmes d’échanges non réciproques et les coûts reliés. Chaque plateforme possédait ses points forts et ses points faibles, une structure particulière et sa propre dynamique.

Système d’échange non réciproque

Trocmaison/Homeexchange proposait le Système Passport qui permettait de recevoir des ballons en recevant des membres chez vous. Vous pouviez ensuite utiliser ces ballons pour séjourner chez un autre membre. 1 ballon = 1 séjour, peu importe la durée ou le type d’habitation.

Guest to guest, pour sa part, a mis en place un système de Guest Points (GP). En gros, les nuitées pour chaque habitation sont mesurées en GP. Quand vous recevez, vous obtenez des GP que vous pouvez utiliser pour séjourner chez un autre membre. Il est finalement possible d’acheter un petit pourcentage de GP dans le cas où il vous en manquerait pour un échange. Dans tous les cas, l’esprit de l’échange de maison demande à ce que vous rendiez la pareille. (Lire ici : s’inscrire, profiter des points de bienvenue et ne jamais avoir l’intention d’échanger son propre logement est une pratique mal vue par la communauté, mais ça, j’y reviendrai!)

Coûts d’abonnement et de fonctionnement

Chez Trocmaison, l’abonnement annuel coûtait 130 €CAD/année. La deuxième année d’abonnement était gratuite si aucun échange n’avait été conclu durant la première. L’abonnement permettait l’affichage d’une seule habitation (logement supplémentaire = coûts supplémentaires). Les échanges n’entraînaient ensuite aucun frais supplémentaires.

Chez Guesttoguest, l’abonnement était* gratuit et permettait d’enregistrer plusieurs maisons. En finalisant un échange, il était alors possible d’opter pour un service d’assurances offert à même la plateforme et d’exiger une caution, dont un certain pourcentage allait au fonctionnement de GtG.

*À l’automne 2018, le service est devenu payant et un nouveau mode de fonctionnement est apparu, rendant les échanges ponctuels payants et proposant un abonnement annuel comme Trocmaison. Deux forfaits sont désormais possibles :

  • L’essentiel : abonnement gratuit + 10 €/nuitée = assistance, assurance, caution, etc.
  • L’optimum* : abonnement annuel à 130 € = assistance, assurances, 500 GP/années, caution, etc. pour un nombre illimité d’échanges.

*Cette deuxième option ressemble à ce qu’offrait Trocmaison, à l’exception qu’il n’y avait pas d’assurance sur cette plateforme.

Des points forts et des points faibles pour chaque plateforme

Ainsi, chaque plateforme présentait des points forts et des points faibles l’une par rapport à l’autre. Pour cette raison, je ne me serais jamais passé des deux. Je trouvais sur GtG des choses auxquelles je n’avais pas accès sur TM et vice versa.

Ce que je préférais chez l’une et l’autre (cela n’engage que moi) :

  • Le calendrier de disponibilités clair et détaillé de GtG
  • La possibilité d’exiger une caution et une assurance sur GtG
  • L’affichage de photos et de vidéos plus complet sur TM
  • Le profil plus complet et convivial sur TM
  • L’interface de TM, supérieur à plusieurs autres sites
  • La recherche inversée efficace chez TM
  • La possibilité de voir qui reluque notre maison sur GtG
  • Le système d’échange non réciproque sur GtG (mais qui est loin d’être parfait)
  • La culture d’échange réciproque plus forte sur TM (mais pas absente pour autant sur GtG)
  • La gratuité à l’abonnement de GtG (et en même, le premier tri chez les utilisateurs moins sérieux/impliqués que permettait l’abonnement payant chez TM était un avantage VRAIMENT non négligeable)
  • Le nombre plus limité de profils vampires sur TM (profil vampire : membre qui s’inscrit gratuitement, utilise les points de bienvenus sans jamais avoir l’intention d’échanger en retour)
  • Etc.

 

Fusion de Trocmaison et Guesttoguest : qu’est-ce que ça change?

Maintenant, voyons vers où nous mène ce mariage entre les deux plateformes…

homeexchange nouveau logo

Pour les utilisateurs arrivant de Guesttoguest

Pour les membres Guesttoguest, très peu de changements. La plateforme reste semblable, les options de recherche restent semblables, le système d’échanges non réciproque reste le même, la présentation du profil ne change pas. Bref, en gros, même plateforme, couleurs et nom différents.

De récents changements avaient aussi été apportés en ce qui a trait aux abonnements et aux coûts liés aux échanges hors abonnement. Ces nouveautés sont apparus peu de temps avant l’union.

Pour les utilisateurs arrivant de Trocmaison

Ce sont eux qui auront la plus grande adaptation à réaliser. Pour eux, cette union équivaut à :

  • dire adieu aux ballons (qui ont été transformés en GP : 1 ballon = 1500 GP);
  • se familiariser avec (voire digérer) le système de points;
  • s’adapter à une nouvelle interface (considérée par plusieurs comme beaucoup moins élégante et pratique);
  • perdre les badges durement gagnés;
  • ne plus voir affichées olusieurs informations (bref, perdre beaucoup de détails dans les profils);
  • devoir se contenter d’un affichage de photos et vidéos beaucoup moins efficaces;
  • etc.

Et là, je ne fais qu’un très gros résumé.

Pour les utilisateurs arrivant des deux plateformes

Ce sont pour eux (pour moi) que la fusion frappe le moins fort. Déjà habitués aux deux plateformes, rien de réellement nouveau ne s’est jeté sur nous. Toutefois, le fait que nous participions à la vie des deux plateformes ne relevait pas du hasard : c’est qu’on allait y chercher un peu d’un truc sur une et un peu d’autre chose sur l’autre.

Comme je le disais en début d’article, je ne me serais pas vue me passer d’une des deux. Mon souhait aurait été que ce que j’appréciais le plus de chacune des plateformes soit conservé; dans ce cas, cette fusion aurait été un réel avantage (pour moi). C’est un peu ce qu’on nous a laissé miroiter, d’ailleurs, au début : qu’on garderait le meilleur de chaque plateforme. Or, ce n’est pas tout à fait ce qui est arrivé.


Comment cette union est-elle perçue par les utilisateurs?

Je ne mentirai pas. À voir ce qu’il se passe dans les groupes d’échangeurs de maison d’un peu partout (francophones, anglophones et hispanophones à tout le moins), j’aurais tendance à dire qu’il y a énormément de réticences de la part des membres TM. Le changement est certes plus violent pour les ex-trocmaisoniens, puisque les membres de GtG ne font face à pratiquement aucune modification de leurs habitudes. Cette grogne (qui n’implique pas, je tiens à le préciser, 100 % des membres) coule de plusieurs sources…

Le deuil d’une identité

Pour avoir été sur plusieurs plateformes dans les 10 dernières années et m’étant arrêtée sur GtG ET Trocmaison, je peux voir que les mentalités sont à la fois semblables et différentes sur chacune d’elles.

Sur Trocmaison, l’échange classique revêt une importance capitale. Le climat de confiance et d’entraide ainsi que le contact humain y sont très forts. Aussi, le sentiment d’appartenance à la communauté n’en est que renforcé.

Sur GtG, j’ai aussi retrouvé cet esprit d’échange, MAIS je dois avouer que j’ai eu un peu plus souvent l’occasion de grogner doucement derrière mon écran, en voyant de quelle façon semble perçu le système de points par certains* (des exceptions, mais quand même) : comme un sorte de Airbnb gratuit.

[*Tu t’abonnes, on te donne des points de bienvenue, tu es tout content de pouvoir voyager gratuitement, mais quand on te contacte pour te proposer un échange, tu réponds que non, toi c’est pas possible, t’es en colocation, ou que tu voyages seul.e et que ta famille sera à la maison durant ce temps, etc. Eh bien, ça, ce n’est pas de l’échange. L’échange de maisons, ce n’est pas pour tout le monde. Il faut pouvoir contribuer à cette roue qui tourne. Recevoir et offrir. Et c’est sans compter ces demandes du type Je cherche à me loger gratuitement, votre logement est-il libre pour une nuit? et les envois de masse. Remarquez que cela existait aussi chez TM, mais que le phénomène restait, à mes yeux, exceptionnel.  M’enfin, là n’est pas le propos de cet article. Passons.]

Je peux néamoins dire hors de tout doute que l’esprit d’échange se trouve aussi sur GtG, mais qu’il y est moins fort que sur Trocmaison. Je peux aussi dire hors de tout doute qu’on retrouvait beaucoup moins de membres non engagés sur Trocmaison que sur GtG.

Des craintes face au système de points

Chez certains membres Trocmaison, on a peur que l’esprit d’échange ne se perde au profit de leur monétisation (réelle et virtuelle)  qu’une hiérarchie insidieuse ne s’inscrive entre maisons de différents standing et que l’égalité des chances pour tous les membres soit attaquée.

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’échange de maison, à la base, s’articule essentiellement autour des échanges réciproques (et le plus souvent simultanés). Les échanges non réciproques en échange d’une monnaie symbolique (points ou ballons) venaient décupler les possibilités d’échanges. Dans tous les cas, l’esprit d’entraide, le contact humain, la confiance et la relation restaient au coeur des échanges. Et je ne parle pas ici que de Trocmaison, mais bien de plusieurs plateformes d’échanges de longue date.

(J’ouvre une parenthèse pour réaffirmer que l’esprit d’échange PEUT aussi se trouver dans les échanges non réciproques et que j’en ai fait l’expérience.)

Sur Trocmaison, le système d’échange non réciproque accordait une valeur égale à toute maison. La petite maison en banlieue de Laval et le condo avec vue sur Time Square valait la même chose en terme d’hospitalité. De la même façon, un échange équivalait à un autre échange, peu importe la durée (1 ballon = 1 échange, on s’en souvient). C’est l’hospitalité qu’on échangeait.

Sur Guesttoguest, les maisons sont valorisées en points. Chaque maison se voit attribuer une notation subjective selon sa grandeur, sa situation géographique, les équipements offerts, etc. Et c’est là que le bât blesse. Cette « marchandisation » des échanges n’est pas le propre de l’esprit d’échange qu’on retrouvait sur Homeexchange/Trocmaison.

Ainsi, je comprends d’une part ceux qui gueulent. D’autre part, je soutiens que cette « hiérarchisation » du standing des maisons n’était pas tout à fait inexistante sur Trocmaison et les autres plateforme, mais qu’elle s’exprimait autrement.

Là où ça accroche le plus avec les GP, pour plusieurs, c’est dans la subjectivité. C’est quoi une maison qui « vaut » plus qu’une autre? En termes de voyage, d’échanges, est-ce qu’une piscine vaut plus qu’une vue sur la Tour Eiffel? Est-ce qu’une grande maison de campagne de 7 chambres vaut plus qu’un studio décoré au goût du jour en plein coeur de Berlin? Qu’est-ce qui vaut le plus entre un espace de stationnement et la proximité d’une station de métro? Entre une superficie plus grande et une cour aménagée? Entre le wifi et un lave-vaisselle? Entre une multitude d’équipements et la proximité d’un haut lieu touristique?

Ce qui vaut plus pour un peut valoir moins pour l’autre. Et celui ou celle dont la maison « vaut moins » récoltera aussi moins de GP en échange non réciproque. 

Il faut garder en tête que les utilisateurs sont libres d’utiliser ou non le système d’échange non réciproque et qu’une résistance a aussi eu lieu à l’arrivée des ballons sur Trocmaison. De plus, les utilisateurs sont aussi libres de modifier sensiblement la « valeur » de leur maison et de conclure leurs échanges réciproques sans utiliser le système de points.

Rejet d’une monétisation

La possibilité d’acheter des points représente pour certains un dangereux rapprochement avec un quelconque système de location entre particuliers. D’ailleurs, l’idée de pouvoir acheter ces points, et donc de débourser pour loger chez quelqu’un se traduit par un exercice d’équilibre délicat en ce qui a trait aux juridictions en vigueur dans certaines régions.

De plus, la caution « obligatoire » n’est pas vue d’un oeil bienveillant par plusieurs ex-TM, tout comme l’ajout d’assurances (qui sont à mon avis une bonne chose que j’aurais aimé avoir sur TM).

Difficultés techniques et mauvais timing

Les identifiants et les profils ont été fusionnés, mais cela a occassionné quelques doublons et certaines difficultés pour les utilisateurs. Par exemple, je me suis retrouvée avec deux maisons (identiques, puisqu’il s’agit de la même demeure!) évaluées en points du simple au double, un profil avec des commentaires doublés et des nombres d’échanges passés inconséquents. Mon profil me propose, à chaque utilisation, de compléter une troisième annonce de maison. J’ai aussi perdu quelques conversations en cours. On nous dit que ces difficultés techniques toucheraient environ 5 % des membres.

Il me semble évident qu’une telle fusion représente une tâche colossale pour les développeurs et que ces derniers travaillent fort pour régler tous les bogues recontrés par les utilisateurs. Le temps (et l’équipe technique, surtout) semble bien faire les choses et c’est déjà, 3 semaines après le grand déménagement, beaucoup moins le fouillis qu’au début. Reste que ce joyeux bordel n’a pas aidé à la tolérance des membres déjà mécontents et qu’il rend les procédures d’échange un brin plus compliquées cette année.

Le problème est que la période avant et après les fêtes en est une d’importance pour les échangeurs. C’est durant les mois de décembre et de janvier que plusieurs règlent leurs échanges du printemps et de l’été, des périodes fortes chez les échangeurs de maisons. Pour ma part, c’est durant ces mois que je reçois le plus de demandes et que j’entame le plus de conversations prometteuses. Une migration durant une période faible en échange (par exemple, au début de l’automne) aurait été judicieuse.

Fonctionnalités perdues

Chez les ex-trocmaisoniens, on regrette doucement la recherche inversée efficace et le profil plus complet de l’ancienne plateforme. Or, pour l’instant (car tout peut changer au fil des améliorations apportées par les développeurs), la qualité de la recherche inversée proposée sur la nouvelle plateforme reste très loin de ce qu’on pouvait trouver sur Trocmaison.

Il est aussi difficile de mettre une croix sur la qualité d’affichage des profils de TM. Au-delà de ces aspects, ce sont plusieurs petites fonctionnalités pratiques qui ont été jetées par dessus bord et ceux qui doivent désormais s’en passer s’en ennuient, avec raison.

Manque de transparence et de communication

Cette fusion n’est pas tout à fait ce qu’on pourrait appeler une énorme surprise. Or, il faut avouer que sa concrétisation n’est pas un exemple de transparence et qu’on a vu des intégrations plus douces.

Au moment du rachat de Homeexchange par Guesttoguest, on nous avait dit que les deux plateformes, parce que différentes et efficientes en elles-mêmes, allaient continuer de coexister. Personne n’a promis, juré, craché, mais personne n’est revenu avertir clairement les membres que cette position avait été revue (personnellement, je crois qu’il en a toujours été ainsi et que c’était écrit depuis le début).

En réalité, même si elle n’a rien d’excessivement surprenante, cette fusion a été imposée sans grand avertissement à des milliers de membres. En gros, la plupart des membres se sont réveillés un matin avec un courriel leur affirmant que leur profil allait migrer, que leurs ballons (pour les membres TM) allaient éclater (se transformer en points) et que leur abonnement TM serait transformé en abonnement Optimum.

 De là, les questions ont fusé sur les réseaux. En plus des difficultés techniques et de l’adaptation nécessaire à la nouvelle plateforme et à son fonctionnement, il y avait aussi cette idée frustrante de« c’est pas pour ça que j’ai payé ». Certains membres qui venaient de renouveler leur abonnement TM se sont sentis trahis (tu mets quelques centaines de balles par année dans un abonnement pour un service qui te plaît, te comble et en lequel tu crois et pouf! du jour au lendemain, tu ne reçois plus le même service). D’ailleurs, aucun dédommagement n’a encore été offert et les membres mécontents n’ont pas eu l’option de résilier leur abonnement.

Les informations ont ensuite coulées au compte-gouttes. Les réponses sont venues par petites grappes. Des employé.e.s et des bénévoles ambassadeurs.rices ont fait un magnifique travail sur les groupes de membres et ont passé le temps des fêtes à éteindre des feux, à subir la grogne des membres, à expliquer et réexpliquer. Les responsables de cette fusion, quant à eux, sont restés plutôt silencieux, laissant se dépatouiller celleux sur le terrain.

Pour un point de vue intéressant (et un des rares sur la blogosphère jusqu’à maintenant), je vous invite à lire les billets de ShareTraveler (en anglais) sur le sujet :


Ce que j’en pense

Pour le meilleur et le pire

Je comprends les craintes et les déceptions des anciens membres HE/TM. Je vois plusieurs faiblesses au fonctionnement de GtG, comme j’en voyais quelques unes à celui de Trocmaison. Or, l’impression que j’ai pour le moment, c’est qu’on a conservé le meilleur (et le pire) de GtG, pour effacer quasi complètement le meilleur (et le pire) de TM. Ce qu’on a nous avait fait miroiter était plutôt une nouvelle plateforme, mariant le meilleur des deux mondes et il me semble qu’on soit encore loin de ça, pour le moment du moins : Homeexchange a plutôt été absordée par GtG, perdant sont identité et ne gardant que son nom.

Un procédé douteux

Et même si j’ai toujours aimé GtG et que j’ai cherché à en défendre le fonctionnement auprès de membres craintifs à qui on a enfoncé dans le gorgoton cette nouvelle plateforme et son système de points, je dois avouer que la façon dont cette fusion a été orchestrée me laisse un petit goût amer.

Interface regrettée

Autant je suis heureuse de voir mes profils sur une même plateforme, autant je regrette doucement la qualité de TM que je n’ai jamais retrouvée sur GtG. Autant il m’est plus facile de gérer mes échanges sur une seule et unique plateforme, autant je m’ennuie déjà de la qualité des interactions sur TM, de son interface efficiente et conviviale et des profils beaucoup plus complets.

Rester ou partir?

De ce que je vois actuellement, j’ai bien l’impression que certains ex-membres TM/HE partiront voir ailleurs si rien ne bouge. Bien que je n’aie pas l’intention, pour l’instant, de quitter Homeexchange (que j’aime toujous, puisque j’aimais aussi GtG), j’ai moi aussi voulu m’inscrire à une autre plateforme un peu moins « commerciale » qui me fait plus penser aux bonnes années TM (parce que mon inscription aux DEUX plateformes ne relevait pas du hasard, je vous l’ai déjà dit).

Impact sur mes recherches

Étant en pleine période de recherche d’échanges pour l’été qui s’en vient, je me rends encore plus compte de ce qu’on a perdu avec cette union imposée, à un tel point que le genre de recherches que je fais est devenu désagréable (alors qu’avant, c’en était presque addictif). Ça m’a menée à l’idée de penser à une autre façon de voyager pour l’été prochain; je ne suis pas certaine d’avoir suffisamment de patience cette année pour endurer des recherches inversées inefficaces et des profils incomplets.

En gros, cette intégration n’a pas été des plus douces et je crois que la tempête aurait pu être atténuée avec une meilleure communication et une éducation adéquate AVANT la fusion. J’ose espérer que les choses se placeront et que cette tendance à la airbnbisation que certains semblent voir poindre n’est qu’un mirage.


Vous pourriez aussi aimer :


Fusion de Guesttoguest et homeexchange

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, étudiante à perpète, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Voyages, linguistique et périnatalité teintent mon quotidien.

7 commentaires

  1. Pingback: L'échange de maison : par où commencer? – La Grande Déroute

  2. Bonjour Bianca,
    Ancienne trocmaisonnienne, je dois dire que votre post est très complet et bien argumenté ! Une chose que je voudrais ajouter (en plus de ma déception énorme) est l’absence de sécurisation d’accès à nos profils « optimum ». A ce jour tous les inscrits, gratuits et payants, peuvent avoir accès à nos offres et « déambuler » dans nos maisons ; l’option « visible uniquement par des membres optimum » tarde étrangement à être mise en place !

    • Bonjour Isa, merci d’avoir pris le temps de venir témoigner!

      Je suis d’accord avec vous… et que dire des publicités lancées dans les derniers jours! (au secours)

      Toutefois, je crois que nous serons quelques-uns à faire ainsi : désactiver le renouvellement automatique et rester sur l’option essentiel, le temps de voir comment les choses se placeront… Ainsi, autant je préfère l’option « visible uniquement par des membres optimum », autant je risque de ne plus pouvoir en profiter, puisque je préfère laisser passer un peu de temps et aller explorer ailleurs en attendant.

  3. Merci pour cet article très détaillé qui souligne très bien tout ce que je ressens. j’ai beau avoir noté sur mon offre que je ne fais que des échanges réciproques, que je refuse les guest points, je ne reçois plus que des offres guest to guest. Assez directes, voire malpolies d’ailleurs. Sans compter que je n’arrive pas à trouver d’échange.
    Bref, pour le moment, je pense que je ne renouvellerai pas mon abonnement, alors que j’étais fidèle à Homeexchange depuis une dizaine d’années.

    • Merci Isabelle pour ce témoignage… que c’est dommage quand même! Des membres d’expérience, là depuis plusieurs années, qui n’en peuvent plus depuis la fusion. Je comprends votre sentiment! :/ Moi aussi, je commence à aller voir ailleurs tranquillement, sans nécessairement partir de HE pour l’instant.

  4. Bonsoir
    Je ressens exactement la même chose que vous ! Une « airbnbisation » alors que nous voulons un « échange » !
    De plus, je n’ai pratiquement plus de proposition et beaucoup de refus , ce qui ne n’est presque jamais arrivé avec trocmaison ! Je ne sais pas encore si je resterais sur cette plateforme mais je n’en connais pas d’autres ! Si vous en connaissez une ayant le même état d »esprit que Trocmaison, merci de m’en faire part !

    • Bonjour,

      Je sais que plusieurs ex-trocmaisoniens tentent le coup chez People Like Us (plateforme prometteuse en version gratuite pour l’instant). D’autres se sont dirigés vers Homelink et Switchhomes.

      Pour l’instant, je suis restée sur HE, mais j’avoue avoir changé mes plans pour l’été tellement mes recherches sont devenues désagréables (la recherche inversée efficace, comme je la regrette!)

Leave A Reply

CommentLuv badge