[Échange de maison/Homesitting] Ce que je fais à tout coup avant de quitter une maison d’échange

Dans un article précédent, je décrivais une petite routine que je pratique chaque fois que j’arrive dans une nouvelle maison dans laquelle je vais loger, et de laquelle je devrai m’occuper comme si c’était la mienne (mais en mieux). Dans cet article, j’exposerai ce que je fais à la fin d’un échange de maison d’échange ou d’un homesitting.

Ma petite routine quand je quitte une maison d’échange ou de homesitting

1- Je remplace les produits de base dont j’ai un peu trop abusé

Quand je reste longtemps, je garde une petite liste sur le comptoir de la cuisine. Quand je termine un produit de base (par produit de base, j’entends sel, poivre, moutarde, mayo, café, etc.) ou qu’un d’eux me semble trop entamé (trois pincées de sel, on ne remplace pas; le 2/3 d’un pot d’épices, on remplace), je le note. Il m’arrive aussi de prendre le produit en photo avec mon cellulaire pour m’aider dans mes achats (exemple : pour acheter la même marque de café, quand c’est possible).

La veille du départ, je vais refaire le plein à l’épicerie du coin, et voilà!

2- Je fais le ménage (évidemment)

Bien que le ménage soit un sujet qu’il est important d’aborder avec les propriétaires de la maison et qu’il convient de s’entendre sur les modalités de ménage AVANT le début de l’aventure, il y a quelques trucs universels que je fais chaque fois : passer le balai, un rapide coup de moppe si nécessaire, nettoyage de la toilette, du bain et de la douche, ainsi que des comptoirs de la cuisine et de la salle de bain.

Souvent, même si on ne me le demande pas toujours, je lave aussi les literies, les serviettes et le linge de cuisine.

3- Je laisse un petit quelque chose

J’aime laisser un petit quelque chose aux généreuses personnes qui m’ont fait confiance et qui m’ont permis un séjour agréable et confortable dans leur région. Par « petit quelque chose », je pense à des produits locaux de chez nous (surtout si on est dans un autre pays ou dans une région éloignée), de petites surprises pour les enfants (eux aussi nous ont prêté une partie de leur univers matériel), une bouteille de vin, une bonne bière artisanale (encore plus si je connais un peu leurs goûts), etc.

Si mes hôtes reviennent de voyage, d’un long déplacement, qu’ils arrivent en soirée, j’aime aussi leur laisser des fruits frais et de quoi se faire un bon déjeuner.

4- Je fais un dernier check up

Tout est rammassé, nettoyé? Les bagages sont faits et tout le monde est prêt à partir? Parfait! À cette étape-ci, je mets tout le monde dehors et je fais un dernier grand tour de la maison pour une dernière vérification. Je trouve toujours un petit quelque à replacer ou un oubli…

C’est pour moi une étape cruciale, d’autant plus que j’ai la manie d’oublier constamment mes lunettes aux quatre coins de la province.

5- Je fais un retour avec mes hôtes à leur arrivée.

J’informe donc mes hôtes que j’ai quitté leur maison, je les remercie et je leur laisse quelques indications au besoin. Et, bien sûr, je fais un retour avec eux une fois qu’ils sont de retour.


Vous pourriez aussi aimer : 

 


homesitting ce que je fais avant de quitter une maison

 

About Author

Éparpillée professionnelle, langagière de métier, étudiante à perpète, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Voyages, linguistique, tourisme brassicole et musique teintent mon quotidien.

2 commentaires

  1. J’ai bien aimé la série d’articles. J’ai jamais essayé mais ça me fait penser à la série de jadis « On a échangé nos mères » et où elles échangent de maison et en prennent le contrôle. Lol.

Leave A Reply