Les bases du projet…

1
Depuis mon dernier billet, je me suis donné comme but de jeter les grandes bases du projet. Le où-quand-comment-pourquoi en quelque sorte. Rien n’est évidemment fixe, tout peut changer d’ici là (et va certainement changer), mais comme il faut partir de quelque chose…

Donc, pour le moment, voici où j’en suis

Durée

On a commencé par parler de 3 mois, soit la durée de certains voyages par le passé. Puis, au fil de la conversation, c’en est devenu 6. Il serait un peu long et compliqué (et surtout inutile) d’expliquer le cheminement, donc pour le moment, on parle de 6 mois, et voilà.

Destination

Asie. Pour sûr. Ça fait longtemps qu’on y pense à l’Asie. Maintenant, l’Asie c’est vaste et selon les différentes définitions, ça peut signifier bien des choses  (j’y reviendrai). Alors, pour le moment, on parle principalement de 6 mois en Asie du Sud-Est. Là encore, il y a des raisons qui motivent ce choix et j’y reviendrai aussi (ou pas). Plus précisément, on sait que le traditionnel quatuor Thaïlande-Vietnam-Laos-Cambodge risque d’être au menu. L’indonésie et les Philippines ont aussi leur place dans mes dossiers de recueil d’informations… 6 pays, ça ferait du sens.

Type de voyage

C’est le plus compliqué… Simon travaillera à distance. Avec horaire adapté, éventuellement. Nous ferons aussi l’école-maison. Nous convenons donc que nous visons nous « installer » un ou deux mois par endroit. En réalité, ce ne sera pas aussi « fixe » : certains endroits ne seront visités qu’en « mode vacances » sur une semaine ou deux (Cambodge, Laos), et nous resterons plus longuement ailleurs (Thaïlande, Vietnam).

La conciliation travail-voyage-école-famille sera la partie la plus complexe de toute l’organisation de ce voyage. On s’enligne pour un mélange de backpacking-installation temporaire-planifié-chaotique.  C’est probablement ce qui me motive le plus. Nous ne savons pas encore ce que nous ferons de notre location de maison durant ce temps. Par le passé, nous avions pris l’habitude de pratiquer la sous-location, ce qui ne s’est pas toujours fait sans son lot de reflux gastriques…

À quel moment?

On parle, pour le moment, de octobre-novembre 2015 à mars-avril 2016… à suivre.

Budget

J’ai déjà une petite idée du montant approximatif à rammasser, mais je reviendrai sur cette question complexe un autre tantôt.

 

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer