Strange Country: Travels in a very different Australia

0

Toujours sur le thème de l’Australie (je ne vous proposerais pas un récit sur le Luxembourg, je suis en Australie pour le moment, quand meme…), et tout en restant dans le récit de voyage humoristique, je suis en train de lire ce livre-ci:

C’est qu’à Noël, j’ai participe a un échange de cadeau. La personne qui m’a pigé ne connaissait pas grand chose de moi, mais savait ce qui était important: Je suis mordue de voyage et de tout ce qui s’y rattache. J’ai donc reçu, avec grand plaisir, un certificat cadeau destiné à m’offrir un tout nouveau récit de voyage. Celui-là, je le reluquais depuis longtemps…

En fait, je n’ai même pas terminé de le lire que je vous le recommande déjà.

Si vous avez aimé Downunder (Nos voisins du dessous – Chroniques australiennes) de Bill Bryson, mon cher Bill Bryson, eh bien, celui-ci vous plaira à coup sûr!

Encore une fois, on parle d’un écrivain de voyage qui va dans le sens humoristique, et qui bourlingue d’un côté et de l’autre de ce vaste pays qu’est l’Australie. Un peu moins informatif (ou du moins, les informations qui s’y trouvent sont un peu moins… utiles?), et un peu plus humoristique, celui-ci est écrit, à la différence de notre Bill qui est américain (mais ayant vécu 20 ans de sa vie en Angleterre), par un Australien, un vrai.

Possibilités quasi infinies de s’éduquer se divertir avec le vocabulaire australien. Les blokes, sheilas, dunnies, arvo de ce monde sont au rendez-vous. Dans la version anglaise bien entendu. Non seulement, je ne sais pas si le récit est traduit en français, mais en plus, à en juger le vocabulaire SI australien, j’ai peine à croire qu’il puisse être aussi fidèle dans une autre langue, contrairement aux traductions de Bryson qui sont toujours aussi exquises en français qu’en anglais.

Pendant que Dapin va chercher dans les recoins les plus profonds de la culture australienne, ces petits quelque chose qui font de cette culture… qu’elle est justement australienne! L’étrangeté de certains faits ne ment pas: On parle bien de l’Australie ici.

Le titre et le nom à retenir:

Strange Country – Travels in a Very Different Australia, par Mark Dapin


« This book is about the people I met as I crisscrossed Australia by train and plane and L-plated car: the undefeated dreamers and wild-hearted romantics, the obsessed hobbyists and beautiful failures. It is about heroes and legends, illusions, delusions and hope, and one or two men with shit for brains who ought to be locked up. »

As anyone who’s ever read Mark Dapin’s column and features in Good Weekend knows, he’s an immensely funny, acute and vivid observer of Australian life. In Strange Country, he takes us on a journey through a very different Australia – a country that’s eccentric, puzzling, big-hearted, small-minded, nostalgic and sometimes just plain mad. From the last travelling boxing tent and feral urban sewer rats to Vietnam Veteran bikies and the annual Parkes Elvis Festival, his writing illuminates the stranger side of Australian life in a travel book like no other.


« This gritty travelogue by one of our nation’s funniest writers is packed with riveting characters. If you like Bill Bryson’s work, then this will hit the spot. »
Madison

« This is no ordinary travel book… Dapin grasps the stranger aspects of Australian life with insight and humour. »
Courier Mail


Pour en lire un extrait: http://www.markdapin.com.au/resources/StrangeCountryExtract.pdf

Vous êtes chanceux, c’est le chapître sur les micronations, je l’adore!

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

Leave A Reply

CommentLuv badge
1 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer