Taichung

5
C’est la première ville dans laquelle on s’est réellement posés à Taïwan. Après être arrivés en pleine nuit à Taoyuan où on a passé la nuit dans un hôtel douteux, on a pris le train économique pour nous rendre à Hsinchu, chez nos hôtes Airbnb. Là, on a passé deux nuits, avant de reprendre le train vers le sud, direction Taichung où un appartement 4 pièces nous attendait pour une semaine. Semaine qui a été prolongée à 10 nuitées au final.

 

De passage à Taichung

Alors, qu’est-ce qu’on a fait à Taichung? On a mangé. On a marché. Taichung, TaïwanOn a été malades. Mais avant de voir notre santé se jeter par la fenêtre du 14e étage, on a quand même pu profiter de 5 journées virus-free.

Alors que la première journée a été consacrée au trajet pour se rendre et à notre installation (et à manger des dumplings décadents pour dîner ET pour souper), Simon s’est mis au travail dès le lendemain. Déjà, le troisième jour, on devrait lui dire aurevoir : il devait se rendre à Taipei pour un événement professionnel (Taipei Game Show) d’une durée de 3 jours.

Durant ces jours, j’en ai profité pour visiter la ville avec les marmots. Visiter la ville est une expression un peu démesurée si on tient compte du réel chemin parcouru. En fait, on n’est presque pas sortis du quartier. Pas par manque d’intérêt ni par manque de temps (surtout pas par manque de temps), mais bien parce que le quartier nous plaisait tellement qu’on y trouvait toujours plus à voir (et à goûter).

Taichung, Taïwan

Alors, qu’est-ce qu’on a fait à Taichung?

On a exploré le Nantun district, en long, en large, en rond et en carré. En se perdant. Assez souvent même. (Veut veut pas, les rues finissent par se ressembler les unes les autres). On a trouvé des parcs, des ponts, des boulangeries (celle au coin de la rue serait une raison suffisante pour remplir des papiers d’immigration, d’ailleurs), d’autres parcs…

Taichung, Taïwan Taichung, Taïwan

Children’s Art Museum

J’ai aussi pris mon courage à deux mains et, pour la première fois, ai pris les transports en commun seule comme une grande avec les trois enfants. (Bon, ce n’était pas la première fois, mais c’était la première fois à Taïwan, on s’entend) Je ne suis pas certaine qu’on se serait rendus n’eut été de la gentille dame qui parlait anglais à côté de nous, mais on s’est rendus là où on désirait se rendre, au Children’s art museum, dans le Dali district. Malheureusement, le fameux musée, bien, il est fermé pour une période indéterminé, par manque de fonds. Environ deux ans, qu’elle m’a répondu la charmante demoiselle à l’accueil (il n’y a pas que le musée dans la bâtisse) dans un anglais approximatif. À moins qu’elle voulait dire 2 mois, ne faites pas le détour.


Taichung, Taïwan

National Taïwan Museum of Fine Arts

On a profité, l’aînée et moi, d’un moment où le reste de la famille dépérissait lentement incastrée dans le divan (papa nous a rapporté un souvenir en forme de virus de Taipei, quelle gentillesse) pour aller explorer encore un peu plus loin (parce qu’on ne se le cachera pas, on va pas si vite ni si loin avec 3 enfants quand le plus jeune a 3 ans). On est tombées sur le National Taïwan Museum of Fine Arts. Musée gratuit (comme la plupart des activités à Taichung) et haut en couleur.

Taichung, Taïwan

3

Puis, on a été malades

Quand je dis malade, c’est vraiment malade. Très malade. Du genre malade inquiétant. L’état général de la famille était en chute libre et tout le monde y est passé. Le tout a durée près de deux semaines et s’est même étendu sur notre passage à Taipei (j’y reviendrai).

Explorer. Marcher. Manger.

Pour le reste, on pourrait résumer notre passage à Taichung à trois verbes : explorer. marcher. manger. Cartwheel pies, bubble tea, milk tea, dumplings, soupes taïwanaises, pâtisseries, pains à la viandes… Il nous aurait fallu 3 vies juste pour faire le tour gastronomique du quartier.

Taichung, Taïwan

Taichung, Taïwan Taichung, Taïwan

Il y a tant de choses que j’aurais aimé faire à Taichung : le marché de nuit Fengjia, les maisons militaires colorées, le Taichung Park, le Cultural Center et son architecture impressionnante, Sun Moon Lake… tout ça sera pour une autre fois. Il a fallu se soigner et voire au bien-être de toute la famille.

C’est avec un petit pincement au coeur que je quitte cette ville où je serais bien restée quelques semaines.

 

 

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

15 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer