Roadtrip en Nouvelle-Zélande en famille: petite rétrospective

7
Nous étions à Melbourne depuis penviron 5 mois. Déjà, avant de partir en Australie, il était clair dans nos esprits que nous allions faire un saut en Nouvelle-Zélande. Ce saut a pris la forme d’un roadtrip/camping familial d’une durée de deux semaines. Je rassemble ici les 12 articles qui ont témoignés de notre parcours sur l’Île du Sud.

Roadtrip familial en Nouvelle-Zélande

  • Lieu : Nouvelle-Zélande, Île du Sud
  • Équipage : 2 adultes (dont unenceinte, en l’occurence, moi) et un bébé.
  • Trajet : Une boucle au départ et à l’arrivée de Christchurch
  • Durée : 12 jours (dont 11 sur la route)
  • Kilomètres avalés : 2490 km (226 km/jour de route, en moyenne)
  • Transport et logement : Location d’une voiture et d’un équipement de camping / Camping
  • Heures de route : environ 31 heures
  • Principaux arrêts : Christchurch, Fairlie, Lake Tekapo, Lake Pukaki, Aoraki/Mount Cook, Moeraki, Dunedin, Invercargill, Manapouri, Te Anau, Milford Sound, Queenstown, Wanaka, Fox Glacier, Okarito, Hokitika, Greymouth, Hanmer Springs, retour à Christchurch

Trajet roadtrip en Nouvelle-Zélande

1- Roadtrip en Nouvelle-Zélande : préparation et petites galères

Il s’est écoulé moins de 2 semaines entre la décision de partir et le départ. Deux semaines déjà bien chargées durant lesquelles les préparatifs se sont essentiellement limité au choix d’une île et à la location d’un véhicule et de l’équipement de camping.

Nous avions donc loué une voiture avec un siège de bébé. En parallèle, nous avions aussi réservé un équipement de camping de base, mais suffisant pour la petite famille (1 tente 3 places, 3 matelas, 3 oreillers, 3 sacs à coucher, une petite table pliante, un réchaud, un gamelle et un ensemble basique de vaisselle). Le tout, pour un prix très raisonnable. Mises à part quelques difficultés à récupérer la voiture à notre arrivée suite au retard de notre vol, nous avons été très satisfaits du service. En ce qui a trait au matériel de camping, c’est avec un responsable serviable et disponible que j’ai communiqué avant le départ.

Nouvelle-Zélande

2- Première journée, de Christchurch à Fairlie

Après les p’tites galères à l’arrivée, lesquelles impliquent une pénurie de lait, un bébé frustré, un vomi, un retard et une nuit passée dans le stationnement de l’auberge, la première s’est résumée à prendre possession du matériel de camping, à se laver et à quitter Christchurch par la route 73, qui nous mène jusqu’à la 77, qui traverse le Canterbury. Les paysages changent rapidement. Nous n’avons aucun plan et finissons par nous arrêter à Fairlie, où nous passerons la nuit.

Nouvelle-Zélande, Inland Scenic Route

3- Tekapo, Pukaki, Aoraki

Juste avant de se coucher la veille, on a décidé, en inspectant la carte routière d’un air sérieux et avisé, que nous nous dirigerions, dès le lendemain matin, vers le Mont Cook. Le but : passer par le lac Tekapo, le lac Pukaki, se rendre au Mont Cook, y passer le reste de la journée et revenir pour une deuxième nuit à Fairlie.

Mont Cook, Nouvelle-Zélande

4- Tekapo, Pukaki, Moeraki…

Après une deuxième nuit à Fairlie et un petit ennui avec la voiture, on décide de se diriger vers la côte est. Pour cela, il faut poursuivre encore un peu notre route dans la Mackenzie Country, repasser par le lac Tekapo (qui aura bien meilleure mine cette journée-là!), le lac Pukaki (qui aura une autre mine quand à lui) et bifurquer vers l’est. Nous nous rendons jusqu’à Moeraki où nous profitons d’une plage déserte en soirée. Nous réservons la visite des Moeraki Boulders pour le lendemain.

Nouvelle-Zélande: Tekapo, Pukaki, Moeraki

5- Dunedin et la Southern Scenic Route

Après la visite des Moeraki Boulders, nous poursuivons la route vers Dunedin, après avoir visité une fromagerie locale. Nous nous arrêtons en ville quelques heures : Simon doit travailler. Il trouve un café avec accès Internet et je pars explorer les alentours avec Maëva. Après cet arrêt, nous continuons notre petit bonhomme de chemin vers le sud, par la Southern Scenic Route et terminons la journée dans les Caitlins, à Invercargill.

Nouvelle-Zélande : Southern Scenic Route

6- Southern Scenic Route : De Dunedin à Te Anau, en passant pas Manapouri

Et de Dunedin, nous poursuivons sur la Southern Scenic Route, jusqu’à Te Anau, en passant par Manapouri. Les paysages changent encore. De vallons verts et moutons par milliers, nous sommes désormais entourés d’un décor escarpé, tranchant, cinématographique.

Southern Scenic Route Nouvelle-Zélande

7- Milford Sound

Te Anau, c’est notre point de départ pour nous rendre au célèbre Milford Sound. Nous nous y rendons par nous-mêmes en voiture. La route pour s’y rendre rivalise avec l’endroit lui-même : époustouflante, magnifique, abrupte par moments,voire poétique. En matière de roadtrip, on joue fort. Nous visitons Milford Sound une journée où l’affluence de touristes est basse. Nous optons pour la traditionnelle croisière dans le fjord qui nous mènera à la Mer de Tasman.

Milford Sound

8- Sky Swinging à Queenstown

Direction Wanaka. Arrêt improvisé à Queenstown. Ce qui devait être un simple arrêt « dégourdir-nourrir-repartir » s’est vite transformé en un arrêt « skyswinging-spectacle maori ». Pourquoi pas?

Queenstown Sky Swinging

9- Wanaka

Après un arrêt plus-long-et-intense-que-prévu à Queenstown, c’est direction Wanaka. Nous prévoyons y passer deux nuits, histoire de nous poser un peu. Petite ville charmante qui gagne à être connue, Wanaka nous a charmés.

Wanaka, Nouvelle-Zélande

10- La côte ouest : de Wanaka à Fox Glacier

Nous quittons la région du Fiordland pour aller rencontre la Westcoast. Autre changement de décor et de climat. De paysages robustes, on passe aux airs limites tropicaux.

Roadtrip en Nouvelle-Zélande

11- La côte ouest : de Fox Glacier à Hokitika

De Fox Glacier, nous nous rendons jusqu’à Hokitika, toujours sur la West Coast. Trop à l’avance, nous manquerons le Wild Food Festival. Nous découvrons malgré tout une petite ville charmante.

Roadtrip en Nouvelle-Zélande

12- Hanmer Springs ou la fin d’un roadtrip

De Hokitika, nous reprenons la route vers l’est. Retour dans le Canterbury. Nous profitons d’un passage à Hamner Springs pour profiter des bassins naturels et terminons ce roadtrip à Christchurch, point de départ et d’arrivée de ce court, mais intense petit voyage en Nouvelle-Zélande.

Roadtrip en Nouvelle-Zélande

 

Questions? Commentaires? La Nouvelle-Zélande, vous, ça vous donne envie?

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

7 commentaires

  1. Pingback: Roadtrip en Nouvelle-Zélande en famille: petite rétrospective

  2. Sympa cette petite rétrospective, cela permet de voir en un coup d’oeil le détail de votre parcours. Nul doute que cela sera très utile à ceux qui préparent un road trip en NZ, ce genre de récapitulatif est toujours appréciable quand on cherche à préparer un itinéraire dans un coin que l’on ne connaît pas du tout.
    En ce qui nous concerne nous avons passé 5 semaines en NZ au printemps 2012, avec un itinéraire assez proche du vôtre en ce qui concerne l’île du sud si ce n’est que nous avions passé plus de temps dans le nord de l’île et que nous avions zappé Milford Sound. Sur le moment la NZ ne nous avait pas emballés du tout, je crois qu’on nous avait trop répété que c’était magnifique… du coup, on avait été assez déçus, on avait trouvé les paysages chouettes mais finalement assez proches de ceux que l’on peut voir dans les Alpes par exemple. En plus on arrivait tout droit de Patagonie, qui avait mis la barre très haut niveau paysages à couper le souffle… Bref, tout ça pour dire que la NZ ne nous avait pas emballés plus que ça.
    Aurélie a récemment publié… Mafate, Cilaos et Salazie, lorsque la Réunion fait son cirque !

    • Tout est question de contexte et d’attentes, effectivement! Bien connaître les Alpes, arriver d’Argentine et s’attendre à quelque chose de grandiose peut absolument jouer sur l’impression sur le moment. Ça dépend de ce qu’on va y chercher, de ce qu’on y fait, d’où on arrive, où on s’en va, pourquoi on est là, ce qui nous plaît, etc.

      Reste que ça me semble assez rare de voir quelqu’un qui n’est pas plus emballé que ça par ce pays, mais il en faut pour tous les goùts ;)

      De notre côté, c’est vraiment l’aspect « roadtrip » qui nous a fait aimer l’endroit, les paysages, oui, mais c’est surtout notre « mood » du moment qui a donné la couleur à ce voyage!

      Merci pour ton commentaires Aurélie :)

  3. Pingback: Top 5 des articles les plus lus en 2015 et autres infos futiles ⋆ La Grande Déroute

  4. Pingback: Fonder une famille et continuer à voyager: possible?

  5. Ohlala ! Tu me donnes tellement envie d’aller en Nouvelle-Zélande ! Il faut vraiment qu’on arrive à se mettre de l’argent de côté pour y passer un mois à la fin de notre PVT australien ; ce serait tellement dommage d’être si prêt de ce beau pays et de ne pas s’y rendre…

    • AUCUNE EXCUSE! Vous êtes en Australie, vous devez aller faire un tour à Nouvelle-Zélande, c’est le moment!

      Si ça peut te rassurer, c’est beaucoup plus abordable que l’Australie et en surveillant les friday sales de Jetstar (si ça existe encore, mais sinon, il doit y avoir l’équivalent), on peut avoir un foutu bon prix pour l’avion ;)

Leave A Reply

CommentLuv badge
20 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer