Pseudo-bilan semi-futile de 2016 et prédictions approximatives pour 2017

7
J’entretiens une relation d’indifférence/excitation envers les bilans de fin d’année. D’une part, ils m’ennuient au plus haut point; d’autres part, je ne peux m’empêcher, périodiquement, de m’arrêter un instant pour regarder derrière moi et constater l’état des choses, avant d’essayer d’imaginer ce qui se dessinera pour la suite. En quelque sorte, des bilans, j’en fais, inconsciemment, (très) souvent.

Je vais donc me prêter au jeu, encore une fois.

Pour lire sur les années précédentes :

Pseudo-bilan semi-futile de mon année 1016

2016 en voyages…

2016 a été une année bien remplie sur le plan des voyages et visites de toutes sortes : l’équivalent d’environ 7 mois (presque 8 pour monsieur) à l’extérieur.

Après un temps des Fêtes dans le coin de Saint-Jean-Port-Joli, où nous avons accueilli la nouvelle année, on s’envolait, le 12 janvier, pour l’Asie où nous avons passé la première moitié de l’année. 2016 nous a donc vus découvrir Taïwan, la Thaïlande, la Malaisie continentale et Bali. Il serait impossible de faire le bilan de ces 6 mois en Asie et j’y consacrerai, évidemment, un article dédié. En attendant, vous pouvez vous rabattre sur le bilan financier si ça vous intéresse.

Vaude Ayla 6 litres voyage enfants

Phrao, Thaïlande

Néanmoins, bien que ce voyage n’était ni notre premier voyage au long cours ni notre première expérience de travail nomade, ni même un premier long séjour à l’étranger avec enfants, il nous a apporté son lot de nouveautés.

C’était effectivement la première fois que nous retirions un enfant de l’école, une première expérience d’instruction en famille, donc. C’était aussi la première fois que nous partions loin et longtemps avec TROIS enfants (alors qu’en Australie et Nouvelle-Zélande, nous n’en avions qu’un (et demi) et qu’en Europe et en Amérique du Sud, les enfants n’étaient pas encore au programme).  La première fois que nous étions autant mobiles alors que monsieur travaillait à temps plein. (Il travaillait temps plein en Australie aussi, mais seulement lorsque nous nous trouvions au quartier général.) Première fois que nous logions majoritairement (98% du temps) dans des locations entre particuliers, aussi. L’expérience en a d’ailleurs été plus que concluante. Et surtout, c’était la première fois que nous mettions les pieds en Asie.

École en voyage

L’école en voyage

Pour le reste, on s’est promenés à gauche et à droite. Quelques weekends en Chaudière-Appalaches à faire la navette entre Saint-Jean-Port-Joli, Thetford Mines, Sainte-Marie, un petit saut en Montérégie et 2 voyages d’affaires pour monsieur (une semaine à Seattle et une semaine à San Francisco).

C’est aussi en 2016 que nous avons fait notre premier échange de maisons lors d’un séjour dans les Laurentides. L’année s’est terminée avec deux semaines en Abitibi-Témiscamingue d’où j’écris ces lignes.

La vie en 2016…

La deuxième moitié de l’année s’est déroulée sous le signe des retours. Retour au travail pour moi, retour dans le cercle d’amis, retour des soirées occasionnelles sans enfants et des p’tites bières de micro en bonne compagnie, retour des projets moins compatibles avec l’éloignement et la mobilité…

Étonnamment, pas de retour aux études finalement pour moi (possiblement en 2017). J’avais envie de simplicité, de lenteur pour terminer cette année. Une petite pause bien méritée.

D’un point de vue professionnel, cette année en a été une très satisfaisante autant pour moi que pour monsieur. J’ai, avec beaucoup de bonheur, retrouvé ma clientèle en périnatalité. Dans le domaine langagier, c’est une clientèle de chercheurs et de doctorants qui m’ont donné du travail cet automne, et j’espère poursuivre encore un peu auprès d’eux.

2016 sur le blog…

La Grande Déroute a maintenant 9 ans, mais le blog fête, sous sa forme actuelle, ses 3 ans. J’ai publié 41 articles sur le blog depuis janvier dernier, soit 3,41 articles par mois. Loin d’un rythme effréné, j’en conviens; j’écris quand j’en ai l’envie et le temps.

J’ai essentiellement écrit sur l’Asie (et je suis loin d’avoir terminé), mais suis revenue à quelques reprises sur des épisodes australiens (de ce côté-là non plus, je n’ai pas terminé).

Je vous ai entre autres raconté:

J’ai effleuré notre séjour en Thaïlande où, j’ai, entre autres choses :

Ingrédients frais pour un cours de cuisine thaïe dans le nord de la Thaïlande

Il m’en reste tant à raconter! Je vous ai à peine parlé de nos 5 semaines en Malaisie où j’ai découvert Georgetown 3 fois plutôt qu’une, et j’ai doucement entamé le récit des 2 mois à Bali où l’on s’est bourré la panse à Ubud, survolé l’ouest, le nord, le sud et l’est.

Je vous ai beaucoup parlé de la préparation pour ce long voyage, du choix de nos bagages, de leur contenu, mais aussi du retour.

Dans tous les cas, les articles qui m’ont amené le plus de courriels sont définitivement les bilans financiers détaillés par pays:

Sans oublier :

Pour vous épargner un peu mes histoires asiatiques, j’ai aussi fait quelques retours en arrière en me replongeant dans le voyage au long cours précédent avec des roadtrips dans les Dandenong Ranges et sur Phillip Island.

Woolamai Beach Phillip Island

Woolamai beach, Phillip Island, Victoria, Australie

Articles qui ont été populaires sur le blog en 2016

Sans ordre précis, ces articles semblent avoir été particulièrement appréciés sur le blog, cette année :

  1. Arrivée déstabilisante à Taïwan
  2. Je retournerai à Taïwan
  3. Comment avons-nous financé 6 mois de voyage en Asie en famille?
  4. Le retour d’un long voyage vu par les enfants
  5. Réflexions sur les retours, la vie, tout ça…

J’ai aussi eu l’occasion de mener quelques collaborations en 2016 :

En plus d’un interview et d’une mention qui fait plaisir :

Pour voir les autres collaborations et mentions, c’est par là -> La Grande Déroute ailleurs sur le Web

2016 dans ma vie…

Bien que je n’estime que rarement les résolutions valables et viables, j’aime énumérer des souhaits pour l’année à venir. En début d’année, je m’étais dit qu’il me faudrait me remettre à lire plus. Lire des choses pour moi, pas que pour le travail ou les études. Mission accomplie, j’ai lu BEAUCOUP. Et c’est à Bali que je me suis réellement remise à la lecture grand L.

Mes coups de coeur en lecture cette année, sans ordre d’importance, tout en lenteur et en simplicité, vous le remarquerez :

J’avais aussi comme souhait de ressortir mes instruments. Plusieurs le savent, mais dans une autre vie, j’ai complété des études universitaires en musique et ai enseigné durant une dizaine d’années. Au retour d’Australie, en 2010, j’avais continué avec quelques élèves fidèles, puis, tranquillement, avais cessé mes activités pour me consacrer à ma nouvelle passion, la périnatalité. Mes instruments étaient condamnés au sous-sol depuis ce temps. Je viens d’en ressortir quelques-uns, et j’en suis plutôt fière.

L’année 2016 a aussi été un prolongement de cette envie furieuse d’épuration, de minimalisme. Le retour d’Asie a eu l’effet d’une bombe : nous avions – malgré un processus entamé depuis belle lurette déjà – encore beaucoup trop de choses. À ce jour, l’épuration va bon train et j’approche du moment où chaque objet sur lequel se posent mes yeux revêt une utilité vraie et régulière.

Alors que je n’avais pas formulé de souhaits particuliers en ce sens, 2016 s’est aussi avérée être une année de changements sur le plan des habitudes de vie, habitudes alimentaires, de sommeil (qui n’étaient déjà pas si mauvaises, mais il y a toujours place à l’amélioration). Les véritables différences ont commencé à se faire sentir en Malaisie.

Et que me réserve 2017?

Bah… les plans, moi… vous savez!

Des souhaits pour 2017…

  • Je souhaite poursuivre sur ma lancée de lecture (d’ailleurs ma liste de « à lire » ne cesse de s’allonger, surtout depuis l’article d’Amandine de Un sac sur le dos -> Des livres pour voyager).
  • Je souhaite conserver ces bonnes habitudes développées en voyage l’année dernière.
  • Je souhaite développer cette réconciliation lente et périlleuse avec la musique que j’ai entamée il y a 3 semaines à peine.
  • Je songe à reprendre les études là où je les avais laissées avant le départ… peut-être…
  • Je souhaite continuer à développer ma pratique langagière et une association avec une collègue n’est pas à exclure.
  • Je souhaite faire durer cet état d’esprit empreint de lenteur et de simplicité.

Des plans de voyage?

C’est sûr qu’avec près de 7 mois à l’extérieur de la maison en 2016, 2017 risque d’être un peu plus tranquille sur le plan des voyages! Le temps de renflouer les coffres, de terminer (c’est beau rêver) les récits de notre voyage en Asie. Le temps de remplir quelques mandats, de voir tout notre beau monde, de parcourir les routes du Québec (et on a débuté l’année en grand avec 11 heures de route le 1er janvier).

Deux projets semblent toutefois prendre tranquillement forme, mais il est trop tôt pour vous en parler vraiment. Disons qu’ils impliquent des endroits qui commencent par la lettre A, et deux modes d’hébergement alternatif.

Et vous, comment entrevoyez-vous 2017 de votre côté?

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

7 commentaires

  1. A ? Allemagne ? Abitibi ? Argentine ? Alaska ? je brûle ou pas du tout ? :)
    Comme d’habitude, j’ai aimé te lire, en 2016 encore plus qu’avant !

    • Allo!

      Merci! Pour ma part, j’ai beauuuuucoup de retard sur tes articles. Je vais, un jour, tout rattraper d’un coup comme à mon habitude.

      J’aime le fait que tu nommes l’Abibiti dans la liste, hihi!

      Tu brûles un peu ET pas du tout ;)

  2. Oh mais je l’ai mal écrit ! Y a Asie qui commence par un A aussi ! Pour un résumé bref, j’arrive à Winnipeg le 9 avril !!

    • Oh, mais JE l’ai mal réécrit. TU l’as bien écrit :P

      Asie -> pas pour cette année ;)

      Oui, j’ai vu que tu t’en venais au Canada. Dis-moi que si tu passes au Québec, encore plus À Québec, tu me fais signe!

    • Haha eh oui, des nouveautés voyage nous ont été apportées par ce voyage en Asie ;)

      Alsace : tiens, une bien belle idée!

  3. Pingback: Nos projets pour l'été 2017 commencent par la lettre A

Leave A Reply

CommentLuv badge
11 Partages
Partagez
Tweetez
Épinglez