Dunedin, Scenic Route, Invercargill, vers le sud…

2
Alors, lendemain matin, départ de Moeraki, déjà. Le but est de se rendre jusqu’à Dunedin, car je ne sais pas pourquoi, mais j’ai vraiment envie de voir cette ville. Simon a besoin de travailler quelques heures, alors on trouvera un café Internet là-bas, et j’en profiterai pour visiter la ville vite-vite avec Maëva. De Dunedin, on pense couper vers l’intérieur des terres immédiatement dans le but de se rendre dans la région des fjords, plus particulièrement à Manapouri ou Te Anau. Ça, c’est ce qu’on a vitement discuté en pliant bagage ce matin.

Le matin même, nous étions là : Les Boulders de Moeraki

Dunedin

Southern Scenic Route, Nouvelle-Zélande

Direction sud: Vers Dunedin. On croise une annonce d’une fromagerie locale, « la plus grosse du pays ». On fait demi-tour et on s’y rend, évidemment! Excellents achats et gentil monsieur, on repart cette fois-ci, pour vrai, vers Dunedin.

Nous ne sommes pas restés très longtemps à Dunedin, ce n’était vraiment qu’un court passage afin de régler des trucs pour le boulot à Simon et se ravitailler avant de rentrer vers les terres. Mais sincèrement, c’est une ville où je repasserais volontiers. C’est mignon comme tout, et ça semble dynamique,  à cheval sur les collines verdoyantes, vraiment, on a été impressionnés. C’est le genre de ville où, il me semble, je pourrais habiter (je sais, je dis souvent ça). J’aurais aimé vous en parler plus longuement et vous en faire découvrir ses beautés photographiques, mais le très court temps a été bien occupé. Rendez-vous sur KiwiPal, pour en apprendre davantage sur cette charmante ville qu’est Dunedin!

dunedin

dunedin

Dunedin

Southern Scenic Route

Puis, de Dunedin, pour couper vers l’intérieur des terres, il nous fallait descendre encore un moment sur la côte, avant d’effectuer un 90 degrés vers l’ouest. La Southern Scenic Route commence à la sortie de Dunedin, on allait donc en faire un petit bout: génial! Si vous me suivez depuis un instant ou me connaissez personnellement, vous reconnaissez certainement mon amour passionnel pour les routes scéniques.

Southern scenic route

Puis, on a trouvé ça tellement laid et dégoûtant, qu’on a décidé après à peine 30 minutes qu’on allait se rendre jusqu’à la moitié de la Southern Scenic Route (on parle de plusieurs heures de voiture de plus vers le sud, en longeant la côte). Nouveau point visé: Invercargill. Coup de tête et de coeur.

Southern Scenic Route Southern Scenic Route Southern Scenic Route Southern Scenic Route

Invercargill

Le paysage se transforme après notre passage dans les Catlins, pour se rapprocher tranquillement des montagnes…

Finalement, on finit par arriver a Invercargill, plutôt épuisés. Il pleut à boire debout et ce, depuis un bon bout. Cela ne semble pas vouloir s’arrêter de sitôt. D’abord, on tourne dans tous les sens dans la ville pour trouver le foutu camping… qu’on ne trouve pas. En passant devant un autre, que nous ne connaissions pas, nous nous arrêtons. Oh! Joie et bonheur, il ont des cabins (un grand lit, 2 oreillers, 4 murs) pour 35$, ce qui est en fait, le prix d’un emplacement de camping simple (tente + voiture) dans bien des Holiday Parks, alors, ce soir, on dort dans un vrai lit!

Nous en profitons pour nous faire un bon repas dans la cuisine commune, puis rencontrons des Canadiens de la Nouvelle-Écosse, fort sympathiques, avec qui nous passerons une petite partie de la soirée.

Demain, on poursuit notre route dans le but d’atteindre la région des fjords, pour vrai, cette fois…

Invercargill Invercargill Invercargill

Les aventures se poursuivent vers : Southern Scenic Route, De Invercargille à Te Anau, en passant pas Manapouri

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

5 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer