Nomination de La Grande Déroute aux Liebster Awards

7
Je ne connaissais pas les “Liebster Awards” avant qu’on ne nomine La Grande Déroute, hier. C’est AmelocheVoyage qui m’a nominée. Je la connaissais déjà sur Twitter, mais voilà que j’ai pu mieux découvrir son blog de voyage que je vous invite à visiter dès maintenant. Je la remercie, c’est hyper chouette!

Alors donc, en quoi consistent les « Liebster Awards »? En gros, c’est une entité qui permet de promouvoir des blogs de voyage qui ont moins de 200 abonnés (et selon certaines sources, moins de 1000… mais peu importe, l’idée est de faire découvrir des blogs, alors pas du tout, un peu ou très connus, il y a toujours quelqu’un qui les découvrira). Ameloche explique bien le phénomène dans cet article.

Maintenant, c’est à moi de jouer le jeu.

Règles :

  1. Mettre un lien vers le blog qui vous a gratifié (moi c’est AmelocheVoyage, vous l’aviez compris, non?)
  2. Écrire 11 détails personnels
  3. Répondre aux 11 questions posées par la personne qui vous a récompensée
  4. Créer 11 autres questions aux blogs que vous choisissez
  5. Choisir 11 blogs nominés en insérant un lien vers leurs blogs
  6. Les informer

Liebster Awards

Les 11 questions de Ameloche Voyage :

1) Tes 3 passions, centres d’intérêt ou coups de cœur.

  1. La périnatalité
  2. Les langues modernes, le langage, la linguistique…
  3. Les voyages (quelle surprise!)
  4. Je peux continuer dîtes? Trois? JUSTE  trois? Vraiment?

2) Si je te dis covoiturage et couchsurfing tu me dis …

Je te dis « oh! ça c’est tout à fait dans mes cordes », que mon passé en a été parsemé, mais qu’aujourd’hui, voyageant désormais à 5, je suis un peu plus tranquille de ce côté. Je suis une amoureuse du voyage en auto-stop – j’en relaterai d’ailleurs certaines expériences sur le blog – et le covoiturage a été une bouée de sauvetage pour toutes ces années où j’ai refusé catégoriquement d’obtenir mon permis de conduire et de posséder une voiture (merci à tous ceux qui m’ont lifté une ou 3000 fois dans leur vie!). Maintenant, c’est moi qui tente de rendre ce qui m’a été si généreusement offert en accueillant les autres sur la route (quand il reste de l’espace dans la voiture!) et en étant toujours heureuse de recevoir des gens de passages, ou en voyage, dans notre humble demeure…

3) Ton meilleur moment de l’année 2013

Ayayaye!  2013 n’a été synonyme d’aucun voyage pour moi, mais a été une année fantastique au niveau personnel, familial et professionnel, après 2012 qui a été difficile sur l’ensemble de ma petite famille. Ce fût l’année où nous avons décidé de réorganiser nos vies pour mieux voyager, comme elles l’étaient il y a quelques années. Le meilleur moment a probablement été celui où mon homme a dit oui… au projet de voyage qui me trottait dans la tête depuis quelques temps, mais que je n’osais pas proposer, par peur de refus!

4) Ton pire moment de l’année 2013

Aucun lien avec les voyages, mais c’est décidément celui où j’ai reçu un avis d’expulsion pour démolition de la part de mon propriétaire… 10 jours après avoir donné naissance à mon troisième enfant, dans une situation financière peu enviable (laquelle l’était en partie grâce au dernier voyage… ah! finalement, j’ai trouvé comment rattacher ça aux voyages quand même, hihi!). Avec du recul, c’était la meilleure chose qui pouvait nous arriver, mais sur le coup, j’vous dit pas le découragement… je n’avais même pas terminé la peinture!

5) La plus belle photo que tu aies prise

On va rester dans les photos de voyage… mais quelle question difficile! Je ne suis pas excellente en photographie déjà… mais je dirais que celle-là, sans être LA plus belle photo du monde, fait partie de mes préférées:

salar de uyuni

6) Je t’offre la lampe magique d’Aladin quels sont tes trois vœux ?

Je vais être plate, mais je ne suis pas très « je le souhaite et ça a lieu ». J’aime bûcher, travailler fort pour arriver à un résultat. Je ressens ce besoin de me surpasser et mériter ce qui m’arrive, être maître de ma vie. Et quand ça a envie d’être tout simple, je complique un peu les choses par moi-même, bien souvent ;) Mais pour l’exercice, voici :

  1. Génie, je voudrais avoir un voilier et savoir naviguer pour partir à l’aventure sur les mers du monde avec ma petite famille… oh! Mais j’aurais aussi besoin du Wi-Fi sur l’océan, ça te va encore ou ça compte pour deux vœux?
  2. Génie, j’aimerais bien avoir le transport aérien gratuit à vie, au moins pour les enfants, si ça ne rentre pas dans ton budget…
  3. Génie, j’aimerais que tu fasses disparaître les frontières territoriales. C’est peut-être pas une bonne idée sur tous les plans, mais côté voyage, avoue que ça nous simplifierait bien la tâche.

Plus sérieusement, en espérant ne pas tomber dans le « trop-rose-bonbon », je dirais :

  1. Mon premier vœu : ne jamais perdre cette détermination à faire de ma vie ce que j’en veux, tout en étant toujours capable d’apprécier les petites choses simples.
  2. Mon deuxième vœu : réussir à transmettre cette vision-là à mes enfants.
  3. Continuer à découvrir le monde, de plus en plus lentement, et chaque fois différemment.

7) Le meilleur voyage que tu aies fait

Ah non, mais ça va faire les questions difficiles! :P

J’ai adoré chacune de mes expériences de voyage à sa façon : sur le pouce et en camping/chez l’habitant en Europe… mon cœur conserve une place toute spéciale à la Bolivie, point fort de mon voyage backpack en Amérique du Sud… mais je pense que ce qui m’a été le plus riche c’est notre installation temporaire à Melbourne, en Australie… pas nécessairement nos nombreuses escapades dans le Victoria, la Grande Barrière de Corail ou même la traversée de l’Outback, mais surtout ces moments « ordinaires » avec petite vie de quartier, comptes de taxes, lavage de la literie,  et visites à la clinique du coin… de l’autre côté de la planète! Moi qui avait l’habitude de ne rester que quelques jours à chaque endroit, semaines tout au plus, j’ai A-DO-RÉ cette façon de découvrir un pays, si bien que je planifie nos prochains voyages différemment.

8) Un truc qui t’as déçu en voyage

Oh… je dois chercher… j’ai plusieurs petits trucs qui me viennent en tête, mais de vraies grosses déceptions? Pas certaine… J’ai souvent été déçue par l’attitude de certains backpackers, notamment dans les coins et dans les auberges populaires, qui semblaient là que pour festoyer sans égard à la culture et aux autres. Une minorité, mais tout de même. J’ai aussi été déçue du traitement réservé à certains sites touristiques… devenus trop touristiques, justement.

Dans la catégorie me-myself-and-I, passer 6 mois d’un long voyage, enceinte, à quelques minutes en voiture d’une région riche en vignobles, c’est décevant par moments :P

9) Ta meilleure et ta pire rencontre lors d’un voyage

Ma meilleure :

Je ne pense pas avoir de *meilleure* rencontre de voyage, mais j’en ai des dizaines, des centaines que je garde au creux de ma mémoire comme de fantastiques rencontres riches de sens et d’humanité. Je dois avouer avoir un petit penchant pour la rencontre de copains de l’Uruguay, alors que nous étions installés brièvement à Buenos Aires, qui nous ont finalement convaincu de traverser et de nous rendre à Montevideo quelques jours plus tard. Nous les avons rejoins, avons développé une belle complicité et avons gardé contact longtemps. Il y a aussi ce couple qui nous a pris en auto-stop en Autriche et qui nous ont fait traverser la Suisse, puis le Liechtenstein, pour nous rendre en France, et finalement nous laisser nous installer en pleine nuit sur le terrain… de la tante d’un d’entre eux, laquelle ne nous a rencontré que le lendemain matin (mais qu’est-ce qui traîne dans mon jardin, ma foi!?).  Et ces trois copines françaises de qui nous avons des nouvelles encore à l’occasion, près de 10 ans plus tard. Et que dire de nos merveilleux hôtes belges qui sont à leur tour venu nous voir au Québec quelques années plus tard? Bon, ok j’arrête!

Ma pire :

Ce semi-détraqué qui errait un lundi matin dans les jardins d’un musée à Granada, en Andalousie et qui s’est attaqué vicieusement au sein gauche de mon amie sans égard au nombre de spectateurs de l’événement. Il agissait tellement bizarrement, qu’il a réussi à nous effrayer, bien que nous étions plusieurs contre lui seul. Heureusement que cette amie en question savait se défendre (ça nous a fait une belle anecdote mémorable que nous nous plaisons à raconter encore et encore, plus de 10 ans après les événements). Lui.Il y a aussi la veuve noire qui traînait sur le parquet devant la maison où nous habitions à Melbourne.

10) Le pays (ou la ville) dans lequel tu te verrais bien vivre au moins un an

Je trouve difficile de lancer ça sur une destination où je n’ai pas encore mis les pieds. Tout paraît toujours différent quand on n’y est jamais allé… je vivrais bien un moment à Buenos Aires, à Tübingen aussi, et assurément n’importe où en Bretagne! Christchurch, Nouvelle-Zélande était pas mal non plus à ce niveau. Je retournerais vivre à Melbourne demain matin.

11) Un mot ou une phrase qui te définit

« Follow your dreams, but take your brain with you. »

 

Pour LES 11 QUESTIONS DE MyTourDuMonde, c’est par ici!

Mes 11 blogs de voyage nominés:

1-      Maman Globetrotteuse Elle parcours la planète en famille, habite la même ville que moi, aime la littérature voyage, on travaille même dans un même centre sans jamais s’être croisées. Je l’ai découvert il n’y a pas longtemps…

2-      Les 11 Sérieusement, traverser la Mongolie à cheval, le Canada à vélo, l’Égypte, l’Islande.. avec 9 enfants (NEUF!), ai-je besoin d’en rajouter? Les 11 donnent des conférences et font la vente de DVD. Allez faire un tour sur leur site!

3-      Dixpiedssurterre 10 pieds sur terre, c’est une famille québécoise (elle aussi!), qui a tout vendu et qui se prépare à quitter très bientôt pour un tour du monde à vélo. 2 parents aventuriers et 3 enfants curieux, c’est ce que ça donne. Ils partent pour 3 ans.

4-      Enfants à bord Une autre famille québécoise, 2 parents, 1 enfant, qui viennent pour leur part, tout juste de quitter le Québec pour rejoindre l’Alaska, d’où ils amorcent leur descente, visant la découverte des 3 amériques, à vélo, aussi pour une durée de 3 ans.

5-      Le tour du monde à 80 centimètres Une famille parisienne qui découvre le monde avec leur petite fille.

6-      Un sac sur le dos Pour des réflexions différentes sur le voyage, des articles spécifiques au voyage en couple, un blog que j’aime beaucoup!

7-      La vie est 1 voyage Le voyage comme idéal de vie. Bons plans, récits, un peu de tout quoi!

8-      Le Clan V Une autre famille québécoise, 3 enfants, qui parcours le monde (j’ai un thème quand même aujourd’hui!)

9-      Petits Globetrotteurs Articles et astuces pour découvrir le monde avec les enfants.

10-   Le monde sur le pouce Belle découverte et pour mon amour du stop…

11-   Sebaroudeur Blog d’un baroudeur en tour du monde, des conseils photos, une grande place à l’image

 

11 révélations sur moi :

1-      J’entretiens ce que j’appelle une « gourmandise professionnelle ».  Je change de domaine aux 3-4 ans, garde les pieds un peu dans le précédent en découvrant lentement le suivant, puis ai de nouvelles envies, désire entretenir une autre passion, et hop! je laisse tout et me consacre corps et âme à autre chose. Je réussis néanmoins à rattacher d’une certaine façon toutes ces expériences, mais j’exaspère souvent mes amis lors que dans une soirée je commence par « Alors, vous savez, ya ce métier que je ne connaissais pas et que je trouve vachement intéressant, je me disais que peut-être… »

2-      J’ai étudié le russe durant un an à l’université et je ne me rappelle que de quelques mots.

3-      Je suis accompagnante à la naissance et postnatale. Avec moi, on peut rapidement tomber dans une conversation de placenta, de périnée et de liquide amniotique, je n’ai aucun problème avec ça, j’en vois régulièrement! J’ai un respect profond pour ce métier et tout ce qui touche à la naissance.

4-      J’aime les transitions… changements de saison, de situation, déménagements, changements de carrière (se reporter au #1), ya que l’homme qui est là pour rester ;) J’aime pas beaucoup la stabilité, sauf au niveau familial.

5-      Je déteste la routine et ce n’est pas parce que j’ai des enfants que j’en fais usage, en voyage ou non.

6-      J’ai complété des études en musique classique, en éducation et en langues modernes, me suis formée en périnatalité, en hypnose, en allaitement…

7-      J’étais arachnophobe avant de vivre en Australie. Je me contrôle mieux maintenant face aux araignées québécoises, mais c’est pas gagné.

8-      J’ai 3 supers enfants et je suis fière qu’ils puissent expérimenter la fratrie.

9-      Je fais ma vie avec un développeur freelance dans le domaine des jeux vidéos. Obstétrique, Video Games.. on se retrouve dans les voyages…

10-   Je suis capable de partir sur le pouce pour la première fois dans un pays dont je ne parle pas la langue, mais ça m’a pris tout le courage du monde pour apprendre à conduire à 26 ans… et je vous dis pas quand j’ai dû apprendre manuel!

11-   Je n’aime pas les gadgets de voyage (pour la majorité) et tout ce qu’on tente de nous vendre, souvent à fort prix, sous prétexte de commodité, voire de nécessité, surtout en ce qui a trait aux enfants.

 

11 questions pour mes nominés (enfin, ceux qui participeront!):

En voyage…

1- La fois où tu as le plus rigolé:

2- La fois où tu as eu peur:

3- La fois où tu t’es dis « Mais qu’est-ce que je fous là?! »:

4- La fois où tu as failli ne pas revenir:

5- La fois où t’es senti chez vous alors que tu te trouvais à des milliers de kilomètres:

6- Une chose que tu ne referas jamais:

7- Une chose que tu referas encore et encore:

8- Une chose que tu rêves de faire:

9- Une chose qui t’as surpris:

10- La fois où la communication fût hasardeuse:

11- Prochaine destination?

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

7 commentaires

  1. Merci encore d’avoir continué cette chaîne, et d’avoir répondu à mes 11 questions (pas toujours simples). En parlant de ça, t’as photo est vraiment superbe, elle a été prise en Bolivie ?
    J’aime vraiment beaucoup ce jeu, car on en apprend beaucoup sur la personnalité qui se cache derrière un blog. J’adore ton état d’esprit, surtout le fait qu’au final, il n’y a pas de réel frein à voyager, qu’on soit enceinte, avec des enfants, avec ou sans argent, qu’on ai un travail dans n’importe quel domaine, lorsqu’on veut vraiment voyager on peut et on doit le faire.

    • Merci pour ce commentaire :)

      J’aime aussi connaître un peu mieux la personne qui se cache derrière un blog, ça fait plus humain, moins commercial.

      Et oui, c’est une photo prise en Bolivie. Je l’aime vraiment beaucoup et elle me permet de me faire croire que j’ai du talent en photographie (ce qui n’est pas spécialement le cas!).

      Au plaisir de t’accueillir au Québec l’hiver prochain si le coeur t’en dis ;)

  2. Un tout grand MERCI pour ce passage de flambeau et cette nommination au Liebster Award ! C’est une belle preuve d’estime et de reconnaissance, je suis flatée :)
    Mais comme je te le disais, j’ai déjà reçu plusieurs nomminations, et pour ne plus refaire una rticle à chaque fois, je réponds maintenant sous l’article directement (en essayant d’assouvir ta curiosité ! ;) ).
    Pour le reste, par exemple les 11 choses sur moi etc. , je te conseille de lire mon article de Liebster Award : http://www.unsacsurledos.com/un-sac-sur-le-dos-tague-au-liebster-award-5-fois/

    Je réponds donc aux questions ci-dessous, j’espère que mon commentaire passera (hier h’ai essayé 2-3 fois, mais d’abord on m’a prise pour un robot, ensuite on m’a dit « détection de doublon », donc j’ai supposé que mon comm était quand même passé, … mais il semblerait que non ! Bref, je retente !)

    1- La fois où tu as le plus rigolé:
    c’est bête … mais je n’arrive pas à pointer une fois … A croire que je ne rigole pas assez ! :p
    Spontanément me vient une baignade « masque-tuba » aux Galapagos, où je regardais béate trois lions de mer nager, venir près de moi pour jouer : j’avais envie de rire bêtement et en même temps j’étais tellement hallucinée que j’en oubliais de respirer.
    Au final, j’ai finie moitié asphyxiée à rire de moi-même (et d’émotion).
    Sinon, des fous rires au quotidien, j’en ai tous les jours, mais le plus souvent pour des bêtises !

    2- La fois où tu as eu peur:
    J’ai eu peur à pas mal de moment, certains peur que j’ai recherché (faire du parapente, nager avec des requins, plonger de nuit …) et d’autres pas – ce sont souvent les secondes qui sont les plus difficiles à gérer !
    Dans la seconde catégorie, j’ai eu assez peur en revenant de mon expédition à Kuelap, première partie où nous avons du débalu-yer la route en cours de trajet (en espérant que rien ne nous tombe dessus) et seconde partie en restant coincés 26h dans un bus (c’est long !) ; et dernièrement j’ai eu peur aussi au Cambodge, où François est tombé fort malade alors que je l’avais entraîné dans la jungle et qu’il n’y avait pas grand chose autour de nous ! Mais jusqu’à présent, toujours des « happy end » ;)

    3- La fois où tu t’es dis “Mais qu’est-ce que je fous là?!”:
    Dans un bus en Bolivie à rouler au bord d’une falaise avec un chauffeur très (trop) à l’aise … Mais ces moments sont fugaces. Même quand je suis tombée fort malade au Chili il y a quelques années, je me disais que je préfèrais être malade ici que de rentrer de voyage plus tôt que prévu !

    4- La fois où tu as failli ne pas revenir:
    Lorsque nous étions aux Galapagos, nous regardions les offres d’emploi pour l’Institut Charles Darwin, et une offre aurait pu convenir au profil de François. Ilfaut savoir que seuls les Equatoriens qui vivent déjà sur les îles peuvent y demeurer – seule exception : ceux qui travaillent sur place. On aurait fait à peu près n’importe quoi pour ne pas quitter ces îles !

    5- La fois où t’es senti chez vous alors que tu te trouvais à des milliers de kilomètres:
    ça m’arrive assez souvent, ce sentiment de « chez moi » sur les routes : j’en parle ici : http://www.unsacsurledos.com/les-premiers-instants-du-voyage-moments-chocs/

    6- Une chose que tu ne referas jamais:
    Me laisser guider par un taxi qui connait un bon hôtel : arnaque assurée ;)

    7- Une chose que tu referas encore et encore:
    Tout le reste sans doute ! ;)
    Plus sérieusement, je referai encore des voyages backpack pas organisés du tout, arriver dans des pays dont je ne connais rien ou presque, je referai aussi avec plaisir de la plongée et du parapente, je referai aussi confiance aux inconnus rencontrés sur les routes (voyageurs et locaux) qui font de belles rencontres …

    8- Une chose que tu rêves de faire:
    Il y a en tant : plonger sous glace, sauter en parachute, faire du deltaplane, nager avec un requin baleine/une baleine, voir des aurores boréales, plonger dans une épave de bateau, gravir une montagne, traverser un désert, faire la route autrale à vélo, … et beaucoup d’autres choses.

    Pour les curieux, ma Bucket List : http://www.unsacsurledos.com/a-propos/ma-bucket-list/

    9- Une chose qui t’as surpris:
    Ma capacité d’adaptation ; ou les hasards de la vie et des rencontres qui tombent au bon moment …

    10- La fois où la communication fût hasardeuse:
    Heu … j’ai du mal à interprêter le sens de ta question. Communication hasardeuse, ça me fait penser à nos (tentatives) de communication par Skype : ma petite soeur disait qu’il y avait un requin qui mangeait la ligne quand on ne s’entendait plus bien ^^

    11- Prochaine destination?
    Je décolle ce week-end pour une petite semaine à Lisbonne : première fois que je voyage au portugal (pourtant, cela fait longtemps que j’avais envie d’y aller). Plein d’autres projets encore pour la suite … j’en parlerai bientôt sur le site : keep in touch ;)

    Voilà ! J’espère avoir assouvi ta curiosité ;) Au plaisir de te lire …

    • Je ne sais pas pourquoi cela n’a pas fonctionné du premier coup!

      Merci pour ces réponses, je suis curieuse et j’aime ce genre de questionnaire sur les autres :)

      Haha! Les bus en Bolivie, ça revient toujours! J’ai aussi eu peur à cet endroit… 10 heures de ravins, un bus qui s’est planté la semaine d’avant (48 morts) et moi qui est déjà peureuse sur les routes en général (c’est moins pire depuis que j’ai accepté d’apprendre à conduire, mais quand même, je suis « moumoune », c’est comme ça! D’ailleurs, première chose que j’ai fait en arrivant à destination après les 20 heures de route (l’avantage de rouler la nuit, c’est qu’on voit pas la profondeur du ravin s’il y en a un), c’est d’annuler mon retour et de réserver un vol pour revenir à La Paz… bon, je suis craintive dans les petites avions aussi, mais bon, c’est moins long :P

      Les Galapagos semblent t’avoir marqué fortement! J’en rêve…

      J’ai déjà lu les articles cités, mais tiens, je vais y retourner à nouveau :)

      Bon weekend!

  3. Pingback: Une deuxième nomination aux Liebster Awards! - La Grande Déroute

  4. Pingback: Une autre nomination pour le Liebster Award!

  5. Pingback: La Grande Déroute aux Liebster Awards - La Grande Déroute

Leave A Reply

CommentLuv badge
1 Partages
Partagez
Tweetez
Épinglez