Le guide du voyageur averti

0
Je me trouvais dans un congrès, à Montréal, dans le domaine de la périnatalité pour présenter une conférence et y rencontrer des collègues, comme à chaque année. Mis à part le sujet de ma conférence (voyager en famille), aucun lien avec le monde du voyage. Aux tables des exposants, il y avait Maman Autrement et tous ces livres,  lesquels je me fais violence pour ne pas les acheter tous d’un coup (un à la fois, Bianca, un à la fois!).
EDIT 6 octobre 2014. Maman Autrement vient de vivre l’horreur : les flammes ont pratiquement tout détruit de la boutique avec pignon sur rue,  dans la nuit d’hier. La boutique en ligne existe toujours, mais un petit délai pourrait être à prévoir (avec raison!). Si l’idée vous venait d’acheter ce livre, faites-le donc chez eux, histoire de les encourager un brin ;)
 

Habituellement, dans ce genre d’événement, je me ruine en livres ayant pour sujet la périnatalité, l’accouchement, la période postnatale, l’allaitement, etc. En lien avec l’événement, bref. Cette fois-ci, Le Guide du voyageur averti m’a fait de l’oeil, le coquin. Je ne suis pas une grande fan de ce type d’écrits, de façon générale. Pas que cela ne m’intéresse pas. Mais avec les années, les voyages, les rencontres, le livre-guide du type « apprenez à bien planifier votre voyage » ne m’apportent plus autant. Néanmoins, celui-là m’a intéressée et la décision de l’acheter fût prise après avoir brièvement feuilleté la section où il est question de la santé à l’étranger. Son ouverture m’a conquise.

Donc, Le guide du voyageur averti (Michel Houde et Marie-Chantale Labelle, éditeur Stanke, 281 pages), c’est un de ces bouquins qui vous aidera dans votre processus de réflexion en ce qui a trait à votre prochain voyage. Que vous planifiez un voyage de 2 semaines chez nos voisins du sud ou de plusieurs mois de l’autre côté du globe. Que vous partiez pour la première fois, que vous soyiez expérimentés, du type à planifier ou plutôt du genre « on verra rendu là », je crois que ce bouquin peut vous apporter quelque chose.  Le voyageur débutant ou celui qui ne sait pas trop par où entamer la préparation de son voyage, qui désire planifier un tantinet sur place et qui prévoit partir pour une courte période de 2-3 semaines me semble celui à qui ce livre convient le mieux, bien que tous les types de voyageurs puissent y trouver leur compte d’une façon ou d’une autre.

Personnellement, je ne peux pas dire que j’y ai appris grand chose, mais peux affirmer que sa lecture fût sympathique. Mon dernier départ remonte à il y a longtemps… jamais mauvais de « se remettre dans le bain » comme on dit.

 

En vrac…Guide du voyageur averti - La trousse des départs

Détails: Guide du voyageur averti, La trousse des départs. Michel Houde et Marie-Chantale Labelle, Édition Stanke, 281 pages, octobre 2007. Prix: 29,95$

Public cible: selon mon interprétation, le voyageur débutant, qui aime planifier (un peu ou beaucoup), qui prévoit partir pour de courtes périodes de quelques jours à quelques semaines et qui démontre un intérêt pour tous les continents est le plus enclin à apprécier ce livre. Néanmoins, comme je le mentionnais, tous les types de voyageurs peuvent y trouver leur compte à différents niveaux.

Sujets abordés: Choix de la destination, de la durée et du type de voyage, les préparatifs (prévention santé, documents, budget, bagages, assurances, billets d’avion, etc.), la planification sur place (selon la durée et le type de voyage/voyageur), la santé en voyage, la gestion des imprévus, les arnaques, etc. Le retour…

La différence: L’ouverture d’esprit et l’absence du discours traditionnel, souvent peu nuancé et présentant une information généralement incomplète, parfois même partiale, à propos de la prévention en santé-voyage. Un discours différent qui peut mener à la réflexion et qui sait, à l’envie d’en savoir plus afin de faire un choix éclairé?

Le petit plus: De courts extraits des carnets de voyage de Michel et Marie-Chantal renforcent la lecture, illustrant les différents sujets abordés avec des situations réelles et vécues.

Les petits moins: Déformation professionelle oblige, je suis toujours un peu plus sévère avec les sections traitant des voyages durant la grossesse et de l’accouchement à l’étranger. Une petite information non basée sur des données probantes s’est glissée à propos du transport aérien lors du premier trimestre de la grossesse. Reste qu’en général, c’est plutôt bien,

 

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

Leave A Reply

CommentLuv badge
3 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer