Hsinchu, prise 2

4
Après cet épisode maladif, cette non-rencontre avec Taipei et cette recherche infructueuse d’hébergement, le porte-monnaie léger et la santé dans les souliers, on est donc retournés à Hsinchu.

Et. Quelle. Bonne. Idée!

Retour à Hsinchu

Je l’ai déjà dit : ce sont les Taïwanais qui nous ont fait aimer Taïwan. Pas que le pays n’ait rien à offrir, au contraire! Mais comme notre arrivée en a été une plutôt… déstabilisante (et la faute repose entièrement sur mes épaules (maudites) hormones, et un peu sur la température), il nous a fallu trouver le réconfort d’une rencontre enrichissante pour créer un lien entre cette île dont on ne connaissait rien quelques jours auparavant et nos esprits voyageurs. Ce sont nos premiers hôtes Airbnb qui ont alors joué ce rôle.

Hsinchu, voyager à Taïwan

Donc, retour à Hsinchu pour 4 jours, le temps de se remettre le nord sur le sens du monde, de travailler un peu abusivement rattraper une semaine de travail et de souffler un peu avant de descendre vers le sud pour notre installation d’une semaine à Kaoshiung.

Nous étions alors logés dans un autre Airbnb, mais avec les mêmes hôtes, sauf que cette fois, pas de colocation : nous habitions leur logement secondaire où ils reçoivent leurs étudiants étrangers, des couchsurfers, des invités Airbnb, leurs amis, où ils organisent des soirées, travaillent, étudient. Bref, les contacts étaient encore nombreux, mais pas constants, ce qui était bien pour nous dans les circonstances.

Hsinchu, voyager à Taïwan

Des enfants heureux d’avoir une pièce juste pour eux…

Qu’y a-t-on fait?

Monsieur, c’est facile, il a travaillé.

De mon côté, j’en ai profité pour découvrir ce nouveau quartier avec les enfants. Comme le Nouvel an chinois bâtait encore son plein, les activités ne manquaient pas : jeux pour enfants, marchés, rassemblements, etc.

Hsinchu

Comme tous les quartiers croisés à Taïwan, les aires de jeux sont partout, au grand bonheur des enfants…

Hsinchu

Marché du Nouvel an chinois

Hsinchu

Hsinchu zoo

Derrière l’endroit où se trouvait le marché érigé pour l’occasion, se trouve le Zoo de Hsinchu. Je ne suis pas très zoo. Ni aquarium d’ailleurs. Pour plusieurs raisons. Je suis plus du type sanctuaire. Mais bon, il arrive que je m’y laisse emmener, et cette fois, ce sont les enfants qui ont gagné. Difficile de leur refuser cette sortie après la semaine qu’ils venaient de passer et à 20 NTD par personne, gratuit pour les enfants de moins de 6 ans… bon. L’excuse est chancelante, mais voilà.

Hsinchu zoo

18 peaks mountain

Nos hôtes, un soir, nous disent qu’ils partent pour la 18 peaks Mountain, nous indiquent la direction et nous invitent à faire de même. Comme on n’est pas prêts, on part un peu plus tard, on s’enligne un peu mal la fameuse direction (comme quoi on ne s’était pas encore tout à fait aligné le nord comme il faut), on ne consulte évidemment pas de carte (no plan is the best plan, on consulte rarement les cartes comme il faut et on s’en amuse par après) et on se retrouve du mauvais côté.

Demi-tour, on trouve enfin l’endroit, mais il fait déjà noir. Pffff! Qu’on se dit! On y va quand même. Mais c’est quoi au juste la 18 peaks mountain? On ne le sait pas encore vraiment au moment où on commence l’ascencion de cet escalier interminable serpentant dans les bois d’une colline surplombant la ville. Les 18 peaks, ce sont 18 arrêts sous gazebos. EDIT : Semblerait que le nombre ait été réduit par l’expansion du parc technologique.

L’ambiance des lieux a un petit quelque chose de mystérieux et apaisant la nuit, et j’ose imaginer que le jour, il fait bon s’y promener, y faire son jogging, ses étirements matinaux, y boire un thé. L’endroit semble magnifique. Je n’ai évidemment aucune photo, mais ai trouvé ÇA, entre autres. À voir le type d’araignées que j’aurais pu y rencontrer (ce n’était peut-être pas la saison, remarquez), je me dit que c’est une chose que j’aie fait le trajet à la noirceur… ou pas.)

Barbecue et causeries

Qu’aurait été ce retour à Hsinchu sans ce contact privilégié avec nos hôtes et leurs amis? À l’occasion de son anniversaire d’année chinoise, Marten avait invité un couple d’amis au logement que nous occupions dans le but de se réunir autour d’un barbecue version Taïwan. Au menu : brochettes de porc à la sauce taïwanaise (bonne, mais non identifiée), crevettes, pains, etc. le tout placé sur une grille alimenté au charbon et ventilé à la main à l’aide d’un éventail en demi-lune. On se sert un morceau d’ail frais après chaque brochette de viande grillée, une tradition chez eux nous dit-on. Risqué pour l’haleine, mais bon pour le système immunitaire (qui en avait bien besoin!).

Le dernier repas

Dernière journée, le temps des adieux, (les vrais, cette fois) étaient arrivés. Marten et Penny nous propose de partager un dernier repas. Direction le « deuxième meilleur restaurant de beef noodles soup » (selon eux), le premier étant fermé pour la journée. Un repas limite pédagogique où ils en ont profité pour nous expliquer certaines traditions bien de chez eux et la composition de chacun des plats.

Hsinchu nous aura marqués. Vous l’aurez compris, ce n’est pas tant la ville que les merveilleux humains qu’on y a rencontrés qui forgent notre opinion. Ce sont eux qui ont teinté nos impressions sur Taïwan. Eux, et tous les Taïwanais croisés en fait. J’y reviendrai.

 

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

4 commentaires

  1. Merci Bianca pr cette article j adore :-)
    C est vraiment cool qd les gens t en disent ? sur les habitudes c est le mieux d ailleurs
    Allez tu vas continuer la tradition de l ail après barbecue avoue :-P
    J avoue que je ne me serais pas intéressée à Taïwan naturellement mais grâce à toi j en sais un peu plus
    À bientôt

    • Merci Tania!

      Je ne m’intéressait pas à Taïwan vraiment (en fait, j’en oubliais même l’existence à la limite!)et paf! tout d’un coup, je DEVAIS y aller!

      Tu aimerais sans doute mon bilan final :)

  2. Pingback: Kaoshiung

  3. Pingback: 1 mois à Taïwan : rétrospective et itinéraire

Leave A Reply

CommentLuv badge
9 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer