Healesville Sanctuary

6
Les sorties d’une journée ont été nombreuses lors de notre passage à Melbourne. Une des premières : Healesville Sanctuary. Situé  au nord-est de Melbourne, en plein coeur de la Yarra Valley, le sanctuaire est facilement accessible en voiture, mais aussi en transport en commun. Ce parc de conservation et de réhabilitation de la faune locale a de quoi émerveiller les petits comme les grands. Retour sur une journée de septembre 2009…

Départ pour Healesville Sanctuary

« Avant-hier, samedi, on a paqueté les p’tits, et on est partis vers l’est, pour aller visiter un sanctuaire d’animaux. Des animaux d’Australie, du Victoria, plus particulièrement. Donc, des trucs sur pattes qui vivent ici, pas loin de chez nous, dans LEUR habitat naturel. Moi qui ne suis pas tout à fait à l’aise avec le concept des zoos populaires, j’y vois un léger soulagement. »

Nous avions envisagé manger là-bas avant de commencer la visite. Comme certains parcs offrent des BBQ libre-service et que Healesville ne fait pas exception, nous avions donc décidé de nous faire des hamburgers pour dîner et de manger directement sur place.

Voici ce que nous avions apporté:

  • Viande hachée
  • Pains à hamburger
  • Bière

Voici ce que nous avions oublié d’apporter:

  • Ustensiles
  • De quoi laver le BBQ (il faut quand même le laver avant et après par hygiène et respect du prochain utilisateur)
  • De quoi mettre la nourriture dessus (disons… des assiettes?)
  • De quoi s’essuyer les mains (disons… des essuie-tout?)
  • De quoi retourner les boulettes sur le BBQ (disons… une spatule?)
  • De quoi mettre DANS les hamburgers (disons… des condiments?)
  • Ouvre-bouteille (mais au moins, on avait la bière, bref)

On s’est donc débrouillés avec du papier de toilette, la vieille carte d’étudiant international de 2003-2004 de Simon (qui ne savait pas trop expliquer sa présence dans son porte-feuille en 2009), un bord de BBQ, de l’eau et des sacs de plastique… Je vous laisse deviner ce qui a servi à quoi. »

Healesville Sanctuary BBQ

On n’est pas dans la brousse, mais on doit parfois tout de même se débrouiller…

Healesville Sanctuary : observer la faune australienne

Anecdote à part, notre visite de Healesville nous a plu au plus haut point. Une belle entrée en matière en ce qui a trait à la faune australienne. Deux semaines à peine après notre arrivée au pays, c’est la première fois qu’on sort réellement de Melbourne et sa périphérie.

À Healesville, on peut observer des animaux locaux, australiens, et surtout bien traités, jouissant d’une grande liberté (mis à part les oiseaux en volière, évidemment). La réserve est installée dans une campagne naturelle. Les nombreux sentiers nous permettent de passer d’un habitat à un autre. La plupart des animaux sont libres. Tous sont en grande liberté, mis à part les diables de Tasmanie qui sont entourés par une clôture électrique étant donné leur tendance à l’agressivité, et les dingos qui sont carrément en enclos fermé.

Healesville Sanctuary

Le décor nous fait momentanément oublier qu’on se trouve dans un sanctuaire et nous donne l’impression d’être en pleine nature.

Healesville Sanctuary Healesville Sanctuary Healesville Sanctuary Healesville Sanctuary Healesville Sanctuary

Kangaroos, koalas, emus (émeux), echidna, dingoes, kookaburras, fruit bats, lyrebirds, parrots, birds of prey (oiseaux de proie), différents reptiles, cockatoos, tasmanian devils, wombats, wallabies, pelicans, platypus (ornithorynques)… Voulez-vous bien me dire comment « platypus » a pu terminer son parcours de traduction avec « ornithorynque »?!

Healesville Sanctuary

Healesville Sanctuary

Healesville SanctuaryHealesville Sanctuary

Une mission: sauver et réhabiliter la faune locale

À Healesville, on se fait un point d’honneur de contribuer à la sauvegarde et à la protection de la faune australienne dont plusieurs espèces sont en danger d’extinction. Comment cette mission est-elle menée?

  • En encourageant la reproduction en lieux sûrs d’espèces menacées, comme l’ornithorynque;
  • en mettant sur pied des projets de recherche en santé animale;
  • en étant un centre de surveillance des maladies pouvant affecter les animaux sauvages locaux.
  • en collaborant avec le Australian Wildlife Health Center, qui traite chaque année plus de 2000 animaux malades ou blessés;
  • en agissant avec le Fighting Extinction Center qui sensibilise les petits à ces enjeux actuels.

En février 2009, les lieux ont été menacés par les Black Saturday bushfires : plusieurs animaux ont été évacués vers le Zoo de Melbourne afin de leur assurer une protection.

Plus d’infos

Pour plus de renseignement sur le Healesville Sanctuary (tarification, comment s’y rendre, etc.), rendez-vous sur le site de Zoos Victoria.

*J’ai tellement apprécié ma visite que j’y suis retournée une deuxième fois avec bébé et un ami du Canada qui était venu nous visiter.

Pinnez pour plus tard!Healesville Sanctuary

D’autres idées d’escapades d’une ou deux journées à partir de Melbourne :

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

6 commentaires

  1. tiphanya on

    Je continue ma séance nostalgie ici. Je vois que j’ai fait finalement les classiques de la région !

    • Haha! J’ai tellement aimé que j’y suis retournée une deuxième fois. La région regorge de belles escapades weekend, Healesville, Philips Island, Wilsons Prom, Great Ocean Road… Je partage le nostalgie ;)

  2. Pingback: roadtrip dandenong ranges

  3. Pingback: Le William Ricketts Sanctuary

  4. Pingback: Wilsons Promontory et Squeaky Beach

  5. Pingback: Roadtrip sur Phillip Island, Victoria, Australie

Leave A Reply

CommentLuv badge
17 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer