Roadtrip en Nouvelle-Zélande: Fox Glacier

4
Nous avons quitté Fox Glacier dès le lendemain, trouvant l’endroit agréable mais sans plus. Pour réellement apprécier, il nous aurait fallu partir en expédition sur le glacier, se payer un tour d’hélicoptère, ou encore mieux, d’avion. Et comme nous n’étions pas équipés (ni matériellement, ni financièrement) pour ces activités, nous avons décidé de seulement aller voir la fin (ou on dit le début? enfin) du glacier, ce qui se sera résumé par la suite en un détour agréable, mais sans plus.

On arrive de là : Du fiordland à la Westcoast

La côte ouest de l’Île du sud

Fox Glacier à Hokitika, Nouvelle-Zélande

Roadtrip en Nouvelle-Zélande

Fox Glacier

Le glacier. Bon, c’est un glacier… c’est bien. Disons que cette expérience fut agréable, sans plus. C’est peut-être ma fatigue du moment, le fait que nous n’ayons pas bien profité de notre visite, le fait que je m’attendais à autre chose (mais à quoi?), le fait que ce n’était pas le premier glacier que je voyais (en même temps, c’est pas comme si on en voyait tous les jours et c’est pas qu’il faille voir quelque chose rarement pour avoir le droit d’être impressionné non plus), c’est peut-être rien de tout ça… M’enfin, nous sommes rapidement passé à autre chose.

Pourtant, je regarde les photos aujourd’hui, et j’ai de la difficulté à saisir mon sentiment de l’époque. C’est quand même joli, non?

Pensez-y : 13 kilomètres qu’il fait ce glacier. Ce n’est pas rien. Ce qui est encore « moins rien », c’est qu’il continue de progresser, contrairement à la plupart des glaciers du monde. Je suis presque gênée d’en faire un récit aussi morne. Nous sommes dans le parc National Westland-Tai Poutini : il y a tant à faire et à voir! Le site de Kiwipal saura mieux que moi vous faire aimer les lieux. C’est par ICI.

Fox Glacier Fox Glacier

Et puis, on la fait cette petite marche avec le bébé?

Fox Glacier Fox Glacier

Fox Glacier

Et on reprend cette magnifique route, qu’est celle de la côte ouest!

Les paysages continuent de nous rappeler l’essence plus tropicale de l’ouest de l’île.

Fox Glacier

Petit arrêt à Okarito

Okarito. Petit paradis perdu sur la côte. Il faut faire, pour s’y rendre, un détour de 10 kilomètres sur une route isolée. L’impression d’être seuls au monde, d’avoir découvert un petit bout de terre. C’est là où j’avais envie d’être. Dans ce décor. Exactement là.

Okarita Okarita Okarita Okarita

Nous avons décidé d’y arrêter manger. Ça tombe bien, il n’y avait qu’une seule table et aucune âme qui vive. Alors, on sort le matériel de cuisine, les pâtes, la sauce… Le repas sera vite écourté par ces charmantes créatures : les sandflies (l’allure d’une mouche noire, mais la piqure d’une mouche à cheval) qui nous piquent par dizaines. (J’avais désormais un peu moins envie d’être exactement là.) On les avait connu un peu celles-là lors de notre passage à Milford Sound.

En tentant de protéger Maëva au maximum, on devient vite le plat principal de la nuée. Nous demandant s’il n’allait rester que la chair, nous décidons d’accélérer le processus, de manger en quatrième vitesse et de déguerpir. Le détour en aura tout de même valu la peine (et la douleur), car l’endroit est magnifique et invite au calme (J’imagine que le calme est plus facile à trouver quand on n’est pas en train de se faire dévorer cru par une horde de bestioles affamées.).

Direction Hokitika

Y’en a marre des routes magnifiques et des paysages extraordinaires, non?

Roadtrip en Nouvelle-ZÉlande

Terminons la journée à Hokitika

Nous voilà à Hokitika, destination visée pour la journée. Maëva nous aide à solidifier la tente. Je ne sais pas ce que nous serions devenus sans elle.

Puis, on profite des quelques heures qu’il nous reste pour visiter la ville un tantinet. C’est somme toute assez mignon.

Hokitika

LE festival « gastronomique » où je voulais tant aller… commençait 2 jours plus tard… et nous devions absolument partir dès le lendemain, pas de chance!

Le Wild Food Festival… http://www.wildfoods.co.nz/index.cfm/1,51,0,0,html

La publicité était là pour me rappeler mon mauvais timing, tout comme l’a fait le festival Celtique de L’orient en Bretagne (j’étais persuadé de m’y rendre… or, il était terminé depuis une semaine lorsque nous sommes arrivés!) pour ne nommer que celui-là.

Festival Hokitika

Nous nous dirigeons ensuite vers : Hanmers Springs

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

4 commentaires

  1. Je suis d’accord avec toi, le glacier est une belle étape, mais elle ne casse pas trois pattes à un canard. Il n’empêche que la région est superbe, surtout sous un ciel menaçant et orageux, ce qui est très fréquent sur cette côte ! Ah la NZ, quel beau pays :)
    Tugdual – Visa Pour a récemment publié… Mon rêve américain

    • Ne pas casser trois pattes à un canard = quelle expression délicieuse!

      Merci pour ton commentaire. Il est vrai que la région, glacier ou pas, ciel bleu ou orageux, est magnifique!

  2. Pingback: Roadtrip en Nouvelle-Zélande : dernière journée

  3. Pingback: Roadtrip en Nouvelle-Zélande, la côte ouest

Leave A Reply

CommentLuv badge
16 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer