Suggestion lecture : Nos voisins du dessous : chroniques australiennes, Bill Bryson

2
Comme tout le monde le sait, je suis une fan finie des récits de voyage. J’en écris (enfin, je tente), j’en lis, et parfois même, j’en mange quand il ne reste que du Vegemite au placard.

Nos voisins du dessous : chroniques australienne, par Bill Bryson

Auteur : Bill Bryson
Titre
: Nos voisins du dessous : chroniques australiennes (traduction française, parue en 2003)
Titres originaux : Down Under (titre britannique) / In a Sunburned Country (titre américain) (publiés en 2000)
Maison d’édition et collection : Payot (Petit bibliothèque Payot voyageurs)

Nos voisins du dessous, chroniques australiennes, Bill Bryson Récit de voyage Australie

Bryson ne se prend pas au sérieux, même s’il aborde souvent des thèmes assez relevés. Il est capable de parler de linguistique comparative, de microbiologie ou de la création du cosmos en adoptant un heureux équilibre entre la science et l’humour. Ainsi, quand il vagabonde en plus de tout ça du côté des récits de voyage, il n’y a pas à dire, je suis complètement conquise (je suis une fan finie).

Les chroniques australiennes sont issues de plusieurs périples en Australie, dont le seul but était d’écrire sur cette dernière. Bryson reste fidèle à ses habitudes et propose un récit écrit d’une façon humoristique, mais tout autant documentée. Il peut vous décrire de long en large comment un pays peut réussir à perdre (oui, perdre) un de ses premiers ministres, exagérer un tantinet sur les chances de mourir d’atroces souffrances sur son territoire, ou vous vanter ses exploits au surf. Peu importe qu’il parle d’un musée de vers de terre géants ou du système politique australien, il n’y a pas à dire, j’adore.

Nos voisins du dessous, chroniques australiennes, Bill Bryson

Autre édition

Il aborde aussi la question aborigène, l’exploration et la colonisation du continent, sa géographie et son histoire.

Bryson, fait aussi bien dans le récit de voyage humoristique (Chroniques australiennes : Nos voisins d’en-dessous, American Rigolos, etc.) que dans la vulgarisation scientifique (Une petite histoire de tout, ou presque, Une histoire du monde sans sortir de chez soi, etc.), la linguistique (Troublesome words) que la/l’anti/l’autobiographie  (Des cornflakes dans le porridge, Shakespeare : antibiographie).

Nos voisins du dessous, chroniques australiennes, Bill Bryson

Quatrième de couverture

Il est évidemment préférable de lire les livres de Bryson en anglais, mais si vous préférez les versions françaises, sachez que les traductions sont très acceptables (ce qui n’est pas toujours le cas) et que j’ai eu autant de plaisir à lire ses titres dans une langue comme dans l’autre.

 

Connaissiez-vous Bryson? Vous aimez?

 

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

2 commentaires

  1. jacinthe on

    Allo. super d’accord avec toi Bill Bryson très bon. Presque terminé Nos voisin du dessous et j’adore. Merci pour les autres suggestions.
    Pour ce qui est du végémite je m’en servirais pour graisser mon char, je suis sure qu’il arrêterais de rouiller Ha Ha !!!
    Bonne journée, je vous embrasse XXX

  2. HAhahaha, ah c’est vrai je t’avais laissé le livre avant de partir!!!

    Pognes-toi American Rigolos si tu le peux, tu vas ADORER.

    Bonne idée pour graisser ton char, tu veux que je t’en rapporte? :P

Leave A Reply

CommentLuv badge
2 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer