Asie: oui, mais quelle Asie?

2
La question ne s’est pas posée. Le prochain voyage « d’envergure » serait en Asie. Où exactement en Asie? On ne sait pas encore, mais Asie ce sera.

Un choix quasi impossible

Si nous prenions le temps de nous questionner, de réfléchir sérieusement aux nombreuses possibilités, s’ensuivrait assurément un questionnement quasi infini sur un choix quasi impossible parmi des possibilités quasi innombrables. Nous avions été en Amérique du sud, Amérique de nord, Europe et Océanie. Asie ou Afrique, maintenant? Ou pourquoi retourner explorer un coin de notre planète qui nous a déjà plu?

Le choix de l’Asie

L’Asie nous a toujours tenté et se prête plus facilement à la situation qui sera la nôtre lors de ce prochain voyage. L’Afrique sera pour une autre fois, simplement.

Oui, nous aurions pu choisir d’explorer une nouvelle partie de l’Europe (du nord, de l’est?) ou des Amériques (centrale?). Une autre fois. Les contrées asiatiques nous attirent depuis un bon moment déjà.

L’Asie, oui. Mais quelle Asie?

Donc, maintenant, l’Asie était évidente… ce qui est moins évident, c’est la définition de l’Asie, son organisation… de quelle Asie parle-t-on?

Aussi bien dire tout de suite que nous avons une idée générale de la partie asiatique que nous pensons visiter pour cette fois-ci. Mais la question est bien plus complexe qu’il n’en paraît. Je ne vise pas ici faire une analyse socio-géo-écono-politique de ce qu’est l’Asie, mais seulement rétrécir le champ de vision qu’on en a et focusser sur une partie en particulier. Idéalement.

Donc, l’Asie revêt plusieurs définitions. Au sens le plus large, on en parle comme d’un sous-continent, ou d’une partie d’un des supercontinents: une partie de l’Eurasie, ou encore plus vaste, une partie de l’Afro-Eurasie.

De façon générale, on en parle comme étant le plus vaste et le plus peuplé des continents, avec ses quelques 43 810 582 km2 de terres (29,2% des terres émergées de la planète) et 4,2 milliards d’habitants (pratiquement 60% de la population mondiale).

Asie

Asie

Comme on peut le voir ici, on parle d’un terme qui regroupe autant les Philippines que la Turquie, la Chine que le Népal… On est bien loin de la vision de base qu’on s’en fait avant d’en reconnaître l’ampleur. Quand on demande à monsieur-madame tout le monde d’associer l’Asie avec une image, il est rare qu’un panorama d’Istanbul soit la première chose à venir à leur esprit.

Plusieurs parlent de l’Asie comme d’un concept culturel, plus que comme une entité géographique…

Pour ma part, j’aime bien me représenter l’Asie à travers les définitions de l’ONU.

Séparation de l'ONU

Séparation de l’ONU

  • Asie du Nord
  • Asie Centrale
  • Moyen-Orient
  • Asie du Sud-Est
  • Asie de l’Est
  • Asie du Sud

Pour moi, ces distinctions font plus de sens et correspondent plus à l’image identitaire et diversifiée de l’Asie que je me représente depuis longtemps. À tord ou à raison…

Donc, dès lors, je peux retrancher les parties que je ne compte pas visiter *pour cette fois-ci*. Asie du nord, centrale, Moyen-Orient et Asie du Sud ne devraient pas être au menu. Ce n’est que partie remise, of course.

Cela nous laisse l’Asie du Sud-Est, et de l’Est. Nous aimons consacrer chaque voyage à une région. Exemple: visiter l’Europe de l’Ouest, puis de l’est une autre fois, et l’Europe du Nord aura certainement son « propre voyage ». Quand nous avons visité l’Amérique du sud, l’envie a été forte de faire un léger détour en Amérique centrale, ou lors de notre passage en Australie, de prendre des vacances quelque part en Asie du sud-est…tentante proximité. Mais au final, nous préférons généralement nous concentrer sur « une partie », « un ensemble », se laisser imprégner à fond d’une essence culturelle… Bref, je pense de plus en plus à nous « limiter » à l’Asie du Sud-Est ou à l’Asie de l’Est.

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer