Une journée sur l’île de Koh Larn

10
Lors de notre passage à Pattaya pour y visiter ma mère, cette dernière nous a proposé une petite escapade sur l’Île de Koh Larn. « Pourquoi pas? » qu’on s’est dit, ça amusera les enfants.

Une journée sur l’île de Koh Larn

Parfois appelée Koh Lan, ou Coral Island, Koh Larn fait partie des nombreuses îles de la baie de Bangkok dans le golfe de Thaïlande et est située dans la province de Chon Buri. Elle possède 6 plages principales qui sont d’intérêt chacune pour des raisons différentes. Toutes les plages principales offrent les commodités de base : toilettes, douches, nourriture, etc.

Les plages de Koh Larn :

  • Ta Waen beach
  • Samae beach
  • Nual beach
  • Thien beach
  • Thon Lang beach
  • Sangwan beach

Ta Waen et Samae sont respectivement les deux plages les plus visitées et les plus développées, alors que Thien et Nual beaches sont parmi les plus réputées en ce qui a trait au décor.

KOh Larn, Thaïlande

Nous avons opté, après être arrivés au port de Nabaan, pour Tawaen beach, la plus populaire de toutes. Nous n’avions que très peu de temps devant nous (on s’est décidés un peu tard en avant-midi et avons flâné près du port de Pattaya avant d’enfin acheter notre billet de ferry), on s’est donc dit qu’on irait avec une valeur sûre. De plus, il y avait un départ (pour retourner à Pattaya) directement de cette plage à 16 h 30, ce qui nous soustrayait à la nécessité de retourner à Nabaan après l’après-midi sur la plage.

Des taxis proposent un tour des plages et amènent les touristes, pour 400 baths environ, sur chacune des plages principales avant de les mener sur la plage de leur choix. Un genre de speed-dating balnéaire.

Départ de Pattaya

À partir de Pattaya, fast boats et ferries partent régulièrement du port Bali Hai Pier (le seul port de Pattaya) pour se rendre au village principal de l’île, Nabaan. Certains bateaux se rendent aussi directement à la plage de Ta Waen.

Koh Larn, ThaïlandeKoh Larn, Thaïlande

Le trajet en ferry est somme toute agréable et ne dure qu’une trentaine de minutes. On voit l’animée Pattaya s’éloigner doucement alors qu’on quitte la côte et qu’on s’approche de Koh Larn. La couleur de l’eau change graduellement, passant du bleu foncé au bleu clair au turquoise…

Koh Larn, Thaïlande

Tawaen Beach

Les eaux claires et turquoises savent nous mettre dans l’ambiance dès notre arrivée à la plage de Tawaen. Moi qui avait délibérément choisi de bouder les îles et les plages du sud du pays pour ce voyage-ci, j’avoue tout de même l’existence d’une certaine satisfaction personnelle d’avoir pu tremper mes pieds dans des eaux cartepostaliennes.

Koh Larn, Thaïlande

Mais, on s’en doutait :  Tawaen est une plage déjà bien investie par le tourisme. Ce n’est pas comme si c’était une grande surprise. Il semblerait que les autres plages de l’île restent encore passablement épargnées. Toutefois, l’île en général conserve une ambiance retirée. 
Koh Larn, Thaïlande

16 h 30, c’est déjà le moment de partir. Cette petite escapade nous aura tout de même permis de sortir de l’agitation de Jomtien/Pattaya le temps d’une journée, agitation qu’on a retrouvée en force à notre retour sur la côte en flânant sur l’impudique Walking street (Quoi?! Vous avez été sur la Walking Street avec des enfants? Oui. Et on s’en reparlera dans un autre article, justement…).

Koh Larn, Thaïlande

Sur le bateau qui s’apprête à quitter l’île.

Infos en vrac :

Se déplacer sur l’île

Une fois sur l’île, les songthaews et les motos taxis sont les seuls moyens de transport public. Il est aussi possible d’y louer des scooters.

Comment s’y rendre?

À partir de Pattaya, des bateaux partent régulièrement du port Bali Hai Pier pour se rendre au village principal de l’île, Naban, ou à la plage de Tawaen. En partant de Bangkok, il faut d’abord se rendre à Pattaya en autobus. Les départs de la station Ekamai et de l’aéroport Suvarnabhumi sont fréquents, peu coûteux et le trajet dure environ 2 heures. Attention, ces deux trajets n’aboutissent pas au même endroit.

Qu’y faire?

Plusieurs activités y sont possibles : différents sports nautiques, parachute, randonnée, etc. Les chaises de plage y sont louées généralement 100 baths (3-4 CAD).

S’y loger?

L’île propose toutes sortes d’hébergement, principalement près des deux plages les plus visitées : Samae et Ta Waen.

About Author

Éparpillée professionnellement, langagière de métier, géographiquement indépendante, voyageuse et mère X3. Périnatalité, linguistique et voyages teintent mon quotidien.

10 commentaires

  1. Ça a l’air si beau, je ne connaissais pas Koh Larn et je savais encore moins qu’on pouvait retrouver des plages d’eau si limpide en Thaïlande :-) Je rajoute cette île à ma liste pour mon prochain voyage en Thaïlande !

    Merci pour cet article ^^

    • Hah! Tu vois, moi je ne connais pas les plages traditionnelles du sud thaïlandais et je me disais que Koh Larn ne serait qu’une pâle copie des eaux qu’on peut trouver au sud. C’est très joli et je suggère fortement d’éviter, du moins, en partie, les deux plages les plus populaires et d’aller s’aventurer sur les autres, moins fréquentées :)

  2. Bonjour.
    J’ai trouvé votre article très intéressant et détaillé. Je suis donc allée sur les conseils avisés d’une thaïlandaise d’éviter Tawaen car trop de chinois sur cette plage et elle m’a fortement conseillée d’aller sur samae qui est sencée être une des plus belles plages. Alors j’y étais aujourd’hui et je peux vous dire que j’ai été très déçue. En voici les raisons:
    1) plage bondée par les touristes russes. La plage ne fait moins de 300 mètres de long. Pratiquement pas de place pour mettre sa serviette et prendre un bain de soleil. Vous êtes pratiquement obligés de prendre une place avec un parasol..

    2) il y a du sable mais il n’est pas blanc… Pour moi le sable blanc c’est celui que l’on retourne sur l’île des pins en nouvelle caledonie.. Bon il n’est pas jaune non plus mais pas blanc non plus.. Aussi il y a des petits cailloux dans les 2 premiers mètres.

    3) l’eau est vraiment sale!!!! Équivalent de la Méditerranée du côté de l’Afrique…. Pour vous dire, j’y ai rencontré des sachets plastiques de tout genre plus ou moins sales… Franchement, je suis restée 5 min dans l’eau puis je suis sortie car être touchée par ces objets sales pendant que l’on nage ce n’est pas super…

    Donc demain, j’irai voir la plage Tawaen en espérant y trouver une eau transparente afin de me remonter le moral..

    Je vous tiens au courant!

    Sarah

    • Bonjour Sarah,

      Dans cette partie, il y a effectivement beaucoup de touristes russes (basés à Pattaya) et la pollution est aussi un problème. Tawaen et Samae étant les deux plus fréquentées, ça me m’étonne pas. Je ne suis déjà pas très « îles en Thaïlande » à la base. Quand nous y étions, par contre, je dois avouer que la plage et l’eau étaient propres et que ce n’était pas trop surpeuplé (ce l’était quand même, on est en Thaïlande à 30 minutes de Pattaya…).

      Je vous suggérerais peut-être plus de tester les plages plus difficiles d’accès, plus retirées, peut-être…

  3. Pingback: Visiter Pattaya avec des enfants : de la folie? Vraiment?

  4. Pingback: 7 semaines en Thaïlande en famille : budget et bilan financier

Leave A Reply

CommentLuv badge
18 Partages
Partagez
Tweetez
Épinglez